En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
MUSIQUE

Slam ouvert au 1922

Pierre ROSSOVICH Jeudi 09 novembre 2017
Slam ouvert au 1922
De gauche à droite Hatonne Bakarah, Xiomara et Vidjay invitent le public ce soir au 1922 pour slammer (PR)

Ce soir, Doubout Collectif organise une soirée slam au bar 1922. L'association convie tout le monde, « même ceux qui ne savent pas slammer » , à venir y participer. Pour chaque texte déclamé, le slammeur se verra offrir une boisson.

Marier le fond et la forme, tel est le credo de l'association Doubout Collectif, qui a notamment animé les Cayenne Podium des dernières grandes vacances. Afin de poursuivre la libération de la parole survenue lors des mouvements sociaux de mars et avril, l'association organise ce soir À Fleur de mots. Une soirée slam ouverte à tous. « Le slam mêle la plume et l'interprétation, décrit Vidjay, l'animateur de la soirée avec Hatonne Bakarah et Xiomara. On est proche du théâtre, puisqu'il n'y a pas de fond instrumental. » Si la pratique du slam ne s'est pas encore démocratisée en Guyane, le public semble demandeur, comme le prouvent le succès des interprétations d'Emmelyne Octavie et Miremonde lors de la dernière cérémonie des Lindor. « Avec le slam, on est dans l'émotion et le partage, reprend Vidjay. Il s'agit d'utiliser les mots comme une thérapie. » Ce soir, une seule règle : pas d'insultes, pas de calomnie, pas d'appels à la violence ou à la haine. Pour le reste, le slammeur est libre. Des textes sont également à disposition pour celui qui n'en aurait pas. Enfin, les élèves de l'ENMD (école nationale de danse et de musique de Guyane) dirigés par Éric Bonheur assureront l'interlude musical. Le but de Doubout Collectif est d'organiser une telle soirée chaque mois, afin de créer un réseau de slammeurs et de mettre en place in fine un « slam contest » . À suivre.
À Fleur de mots au 1922, 39, avenue Louis-Pasteur, à Cayenne. À 20 heures. Entrée libre. Contacts : 0694 96 10 02 et 0694 29 33 39.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire