En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
THÉÂTRE

Mika Mancée, de la rue à la scène

D.Ro. Samedi 02 décembre 2017
Mika Mancée, de la rue à la scène
Mickaël Mancée, Yohan Faubert et Anccy Clet dans Nou Bon (DRo)

Jeudi, les 13es Rencontres de Danse métisses ont fait halte au théâtre de Macouria avec deux spectacles à l'affiche : Kozman Maloya, oeuvre réunionnaise, et Nou Bon, né du mouvement du 28 mars. Mickaël Mancée, chanteur et danseur, a été la star de la soirée.

Florence Boyer, chorégraphe et danseuse réunionnaise, a offert une prestation de danse contemporaine de hauts niveaux, jeudi soir, dans le spectacle Kozman Maloya, au théâtre de Macouria dans le cadre de la 13e édition des Rencontres de Danses métisses. Un spectacle qui se déroule entre envolées corporelles et convulsions sub-pathologiques, sur une musique mélangeant l'énergie électro du mixeur réunionnais Jako Maron et l'émotion du Maloya de Danyel Waro.
Kozman Maloya remémore le drame des Enfants de la Creuse, plus de deux mille petits Réunionnais déportés de leur île vers des départements métropolitains ruraux en quête de repeuplement, entre 1963 et 1982. « C'est un déracinement qui provoque une schizophrénie, explique Florence Boyer, puis le désir et la résilience de retrouver cet alignement avec soi-même » . La chorégraphe de la Compagnie Artmayage était sur les planches guyanaises pour la troisième fois : « Le public guyanais est vraiment très accueillant » , a-t-elle confié.
« UN BON MOYEN DE SE LIBÉRER »
Mais la vedette de la soirée était le chanteur-danseur du spectacle Nou bon, Mickaël Mancée. Le leader du mouvement du 28 mars étaient accompagné par Anccy Clet et Yohan Faubert pour un spectacle de danse contemporaine, énergique, porté par des corps sculptés sur une musique expérimentale efficace.
Nou Bon retrace le grand mouvement social qui a secoué la Guyane en mars et avril derniers, de la construction du mouvement et la mobilisation populaire jusqu'aux divisions et son effondrement. Yohan Faubert, co-chorégraphe du spectacle avec Abdezak Houmi, précise que l'intégration du leader dans son spectacle a été « motivée par ses chansons, et non sa notoriété » . Mickaël Mancée se défend de tout acte militant. Il évoque « le plaisir de travailler avec un pote de 15 ans d'âge » .
Toutefois, en bord de scène, la vedette, qui s'apprête à signer le deuxième autographe de sa vie, avoue face au public que « faire passer les messages par l'art et la danse est un bon moyen de se libérer. Ce que je veux, c'est faire bouger les choses » .
Rencontres de danses métisses : derniers rendez-vous
Les 13es Rencontres des danses métisses ont démarré le 25 novembre et se terminent demain. Cette année encore, l'association Touka danses, centre de développement chorégraphique national, propose au public de découvrir des compagnies professionnelles nationales et internationales et de jeunes talents guyanais au travers de spectacles.
Ci-dessous, le programme complet des manifestations qui se tiennent à l'EnCre, à Cayenne, ce week-end.
Aujourd'hui
20h : Le public redemande « Douce d'eau » Gladys Demba fait danser Doryne Cabéria - danse handicap - Guyane, « Wind woman » Sara Simeoni, Cie Carolyn Carlson (France), « Nos amores que matan » , Cie Danzabierta (Cuba), « In the night » , Chinatsu Kosakatani Cie Carolyn Carlson (France), « Echo#1 » 6 acrobates danseurs Cie Métis'Gwa (Guadeloupe/France/Haïti).
Demain
10h : Master class pour tous au Conservatoire (CMDTG) Cayenne. 9h-11h : danse contemporaine : Chinatsu Kosakatani, Cie Carolyn Carlson (France). 11h-13h : danse hip-hop : David Milôme, Cie MD Compagnie (Martinique). 11h-13h : danse hip-hop : Aurélien Désobry Cie Kafig (France). 11h-13h : danse modern'jazz : Cie Danzabierta (Cuba).
18h : Spectacles, auditorium de l'EnCRe - Cayenne. Finalistes du concours de création chorégraphique Touka Kréasyon. Création : élèves conservatoire, Chorégraphe Dizzy, EFD, Création : 3 danseurs guyanais (Ankrys Dimanche, Rodolphe Francois, David Martins) Chorégraphe Aurélien Desobry (Cie Kafig), Cie MD Compagnie « Une de perdue... Une de perdue ? » duo (Martinique), Cie Kafig, « Cartes blanches » 5 danseurs (France, Algérie).
Tarifs. EnCRe/Prévente TR (-18ans) : 5 euros - TP 12 euros - Pass 3 jours 25 euros. Sur place TR (-18ans) : 7 euros - TP 15 euros.
Prévente : Agences Bureau Vallée : Cayenne, Montjoly

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire