En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
MUSIQUE

Medhy Custos, vingt ans de carrière

Angélique GROS Mardi 18 juillet 2017
Medhy Custos, vingt ans de carrière
Pour célébrer ses vingt ans de carrière, Medhy Custos sera entouré de plusieurs artistes (Joël Dubourd)

Le zoukeur guadeloupéen Medhy Custos est en concert samedi soir au Zéphyr, à Cayenne. Accompagné d'une myriade d'artistes dont Joyce, il interprétera ses tubes les plus connus mais aussi ses nouveaux morceaux dont le single Don't let me go.

Medhy Custos est en concert samedi au Zéphyr, à Cayenne, pour fêter avec les Guyanais ses 20 ans de carrière. Cette soirée événement, qui devrait se terminer après quasiment trois heures de concert, réunira Talina, Tina Ly, Ali Angel, Tiwony, Misié Sadik et Érik Négrit. Le prince guadeloupéen du zouk interprétera ses tubes les plus connus comme Elles demandent dont le public féminin devrait se souvenir ou encore Pour te retenir dans une mise en scène hitech et conviviale inédite. Le public pourra également s'attendre à entendre les morceaux À jamais et Pé pa oubliéw de l'album Allianstars, qui a permis au chanteur de réaliser son premier opus solo.
« À jamais a été la chanson phare qui m'a fait venir en Guyane. D'ailleurs, j'étais venu seul, je travaillais avec des chanteuses locales, notamment Joyce » , se souvient l'artiste dans un entretien à paraître samedi dans TV Magazine.
UNE SOIRÉE ÉCLECTIQUE
Medhy Custos mettra en avant les différents aspects de sa personnalité artistique en quatre parties et interprètera notamment ses deux nouveaux singles sortis en début d'année. « Avec Gwo ka, un single en collaboration avec Misié Sadik et Érik Négrit, je pense que j'ai ouvert un chemin différent en termes de couleur musicale » , explique Medhy Custos. En effet avec Gwo Ka et Don't Let me go, dont une partie est par ailleurs chantée en créole guyanais, on s'éloigne un peu du zouk love pour aller vers des accents kizomba et afro-beat entres autres. Car celui qui définit son style musical comme de la pop caribéenne sur fond de zouk compte surprendre, notamment sur son prochain album. « On va me redécouvrir sous une facette que je n'ai pas encore totalement dévoilée. »
Samedi 22 juillet au Zéphyr, à Cayenne, à 20 heures. Tarifs : 30 euros, 25 euros en prévente.
www.357production.fr Infoline : 0694 14 00 33 ou 0694 41 69 64

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire