En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CARNAVAL

Les discothèques ouvrent la danse

P.-Y. C. Mercredi 03 janvier 2018
Les discothèques ouvrent la danse
Les Mécènes retournent au Moonlight, à partir de demain soir (photos d'archives)

Dès jeudi, et une bonne semaine avant l'arrivée de Sa Majesté Vaval, les orchestres s'installent en boîte de nuit pour des soirées non parées-masquées. Avec une première : l'arrivée des Blue Stars en semaine.

L'Épiphanie n'est pas encore passée et Sa Majesté Vaval n'est pas encore arrivé : qu'à cela ne tienne! Les boîtes de nuit ouvrent leurs portes dès demain aux carnavaliers.
Cette saison offre une belle surprise : l'installation des Blue Stars au Golden, à Cayenne, à partir du 11 janvier. Quéquette avait pourtant juré qu'il ne chanterait pas le jeudi. Dans un supplément spécial carnaval de 32 pages, à paraître le 12 janvier avec votre France-Guyane, Victor Clet explique qu'il n'a pas voulu dire « non » aux jeunes chanteurs de l'orchestre qui souhaitaient se lancer et qu'il prend plaisir à soutenir Jean-Claude Darcheville, le propriétaire de la discothèque de Cabassou.
Dès demain, FBI retourne au Moonlight, tandis que la Banda Janklèr reste fidèle au Café de la Gare, toujours à Cayenne. Pour l'heure, c'est tout, le restaurant La Mer en folie étant fermé et le Fifties n'ayant pas de programmation cette année.
Les amateurs de soirées non parées-masquées auront quand même de quoi s'occuper. Vendredi, Dlo Coco démarre ses soirées galettes au Break Club, à Rémire-Montjoly, puis proposera des soirées non déguisées, le samedi au Café de la Gare. Les Chwitteurs investissent le Pois sucré, à Bonhomme, à partir du 10. Kanasuc est en pourparlers avec le Café de la Gare pour prolonger la soirée du lundi après les cours de danse, ainsi qu'avec le Carbet, à Matoury, pour le dimanche soir. Akouman discute avec le Bélova, à Rémire-Montjoly, pour chanter le vendredi soir. Enfin, Pa Gain Nom fait le tour des Mille Pâtes à partir du mercredi 17 et lance sa caravane dans les communes, dès le 12.
(photos d'archives)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

LiKiLiKi :-) 04.01.2018
ça va

piké !
pui suite aux grèves en attendant les vacances scolaires !

Répondre Signaler au modérateur
Sti973 03.01.2018
Non respect des règles

Aucun problème à ce que ceux qui veulent faire carnaval le fasse.Mais les propriétaires des boîtes de nuit - et notamment le Golden - devrait faire l'effort de respecter la législation sur le bruit.Il serait dommage qu'on demande une fermeture administrative pour pouvoir dormir quand on travaille le lendemain !

Répondre Signaler au modérateur
alf 03.01.2018

la guyane est tranquille pendant un petit moment avec les greves carnaval arrive

Répondre Signaler au modérateur