En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
EXPOSITION

Le Muzé du Nimport'koi de retour

Maud ALAMACHÈRE Lundi 17 juillet 2017
Le Muzé du Nimport'koi de retour
Le Muzé du Nimport'Koi a ouvert son nouveau local le 14 juillet. Une exposition temporaire à voir jusqu'à la fin du mois de juillet. Des ateliers de peinture pour enfants et adultes animés par Gersi sont également proposés début août (MA)

Après onze mois d'itinérance, le Muzé du Nimport'Koi s'installe rue Madame Payé à Cayenne, à quelques pas du musée des cultures guyanaises. Pour l'inauguration, vendredi 14 juillet, Sergine Boutrin, fondatrice du lieu, a réuni artistes, famille et amis.

« Je fais ce qui me plait » , annonce Sergine Boutrin, fondatrice du Muzé. Héritière d'une culture artistique guyanaise en plein boom dans les années 90, la sexagénaire guyanaise se souvient : « Quand j'ai créé l'association Audace, il y a une trentaine d'années, c'était une époque foisonnante à Cayenne. Il y avait beaucoup d'artistes, de rencontres, j'ai fondé l'association dans cette vague. »
Vendredi, le musée de l'association, qui fête ses 7 ans, a pris ses quartiers à quelques pas du Musée des cultures guyanaises. Pour inaugurer ce nouveau lieu, Gersi Reis, artiste plasticienne active de l'association, a réalisé une installation. Des cadres vides suspendus, symboles des « inspirations futures » que doit accueillir le lieu.
« LA VILLE N'A PLUS D'ÂME »
Malgré les tarifs décourageants des locaux commerciaux, l'artiste cayennaise met un point d'honneur à rester dans le centre-ville. « Le centre-ville devient un désert, » regrette la fondatrice du lieu qui poursuit « Ça tue la ville. Cayenne n'a plus d'âme. Toutes les belles boutiques se mettent dans les centres commerciaux. Tu trouves les mêmes magasins dans toutes les villes de France, c'est inintéressant. » Longtemps installée rue du lieutenant Goinet, Sergine Boutrin a un temps tenu L'Atelier d'ailleurs, un atelier de stylisme.
Aujourd'hui, le Muzé du Nimport'koi est divisé en deux espaces. À l'avant, la boutique de l'association Audace où l'on peut trouver des créations textiles, dont les traditionnels konvwé, des bijoux et des livres. À l'arrière, l'espace du Muzé du Nimport'Koi composé de peintures, de collages et d'installations. Entre les deux, un espace buvette pour les membres de l'association.
UNE EXPOSITION TEMPORAIRE ET DES ATELIERS DE PEINTURE
« Tout m'inspire. La télévision, le cinéma, la rue, les gens, les rencontres » , nous confie l'artiste.
Pour ce 14 juillet, jour de Fête nationale, Sergine Boutrin avait décidé de faire un clin d'oeil au mouvement social qui a agité la Guyane en mars et avril 2017. Sur les tableaux de Wesley, jeune peintre et enseignant en arts appliqués, des portraits de Marianne aux couleurs des femmes de Guyane. Cette exposition temporaire est à voir jusqu'à la fin du mois de juillet.
Le Muzé du Nimport'Koi. 50, rue Madame Payé. Du mardi au samedi de 9h15 à 11h45 et de 15h41 à 18h18.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire