France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
THÉÂTRE

L'Homme de boue en tournée

Tania SAINT-AIMÉ / Marlène CLÉOMA Vendredi 12 octobre 2018
L'Homme de boue en tournée
Lionel Pascal, comédien de L'Homme de boue, hier lors de la représentation à Régina (TSA)

La pièce, qui s'inspire de lettres de Poilus rédigées pendant la Première Guerre mondiale, traite de la folie. Écrite notamment pour les jeunes, elle est jouée jusqu'au 27 octobre dans tout le département, après une première hier à Régina.

L'Homme de boue, c'est le nom de la pièce de théâtre de Nathan Israël et Luna Rousseau. Composée à partir de lettres de Poilus, elle pose la question de la vie qu'elle semble avoir désertée. Le comédien nous entraîne dans sa lutte contre la folie, se raccrochant aux seuls plaisirs qui lui restent. Comment va-t-il s'en sortir, à quoi va-t-il se raccrocher vivre ou survivre ?
Les représentations, débutées hier à Régina, se poursuivent jusqu'au 27 octobre. Stéphanie Despaux, directrice de l'Office national des anciens combattants, a voulu par sa présence marquer le lancement de la tournée du spectacle. Les enseignants présents hier ont apprécié la pièce, base artistique pour un travail pédagogique avec leurs élèves.
Pour Océane Pivoteau, metteur en scène, « le but de ce spectacle, c'est d'aller voir les gens et leur faire découvrir le théâtre, susciter des envies. Je pense que les élèves retiendront des images, des bribes de textes, une atmosphère. Je voulais que les Poilus soient proches de nous. Ce sont des jeunes qui partaient à la guerre, totalement innocents, avec l'insouciance de la jeunesse. J'ai également voulu faire un parallèle avec les jeunes d'aujourd'hui, confrontés également à la rudesse de la vie moderne qui peut s'apparenter à un véritable parcours du combattant. »
Lionel Pascal, comédien, a « vu des enfants très à l'écoute du texte et qui réagissaient à l'émotion que j'ai pu leur transmettre, ce qui est très plaisant pour un acteur. J'ai vu également qu'ils étaient heureux de venir voir ce spectacle, en témoignent les échanges très chaleureux que nous avons eus après le spectacle. La mission de partage de la troupe a été doublement atteinte, plusieurs ont même émis le désir de faire du théâtre. Nous sommes vraiment enchantés d'avoir suscité cela chez eux. »
PRATIQUE - ENCORE SIX REPRÉSENTATIONS
- Dimanche au Théâtre de Macouria à 18 heures.
- Samedi 20 octobre au pôle jeunesse de Mana à 20 heures.
- Mardi 23 au théâtre Kokolampoe de Saint-Laurent du Maroni à 20 heures.
- Jeudi 25 au cinéma Eldorado de Cayenne à 20 heures.
- Vendredi 26 au Centre d'archéologie amérindienne de Kourou à 19 h 30.
- Samedi 27 à la salle Sinnaryouz de Sinnamary à 20 heures.
Renseignements : 06 50 58 14 07 ou hommedeboue@gmail.com.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire