France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CINÉMA

Cinemawon arrive en Guyane

M. C. Vendredi 07 décembre 2018
Cinemawon arrive en Guyane
Le Goût du calou de Marvin Yamb (DR)

Demain, se tient à l'espace The Island, à Cayenne, le lancement du nouveau concept de cinéma : le Cinémawon.

Après la Guadeloupe, la Martinique, Paris, le nouveau concept du Cinémawon arrive en Guyane. Dans Cinemawon il y a cinéma et mawonaj, « acte de rébellion pour tout esclave visant à s'affranchir du système et à créer un nouvel environnement où il serait libre » .
Même si l'offre cinématographique mondiale n'a jamais été aussi riche, il semble toujours difficile d'avoir accès à des films provenant de certaines parties du globe n'étant pas issus des grandes cinématographies mondiales. Ainsi, « Cinémawon réunit des films d'auteurs qui racontent et réinventent notre monde à partir des points de vue affirmés, divers et ancrés culturellement, un cinéma qui nous ressemble, » dixit Helen Désiré, la coordinatrice de Cinémawon en Guyane.
Pour le lancement, demain à l'espace de co-working The Island, à Cayenne, cinq courts-métrages seront projetés à partir de 19h30. À la fin de chaque projection, le public et les réalisateurs auront la possibilité d'échanger sur le sujet du film.
CINQ COURTS-MÉTRAGES
- Le Goût du calou, de Marvin Yamb, (Guyane)
Synopsis : Claire, une jeune mère rêvant d'une vie meilleure, accepte de transporter des boulettes de cocaïne entre Cayenne et Paris à la demande de Lyvio, le père de sa fille. Acculée, elle se rend compte un peu tardivement qu'il est trop tard pour faire marche arrière.
- Dem Dem, de Pape Lopy, Marc Recchia et Christophe Rollin (Sénégal, Belgique)
Synopsis : Matar, un pêcheur sénégalais, trouve un passeport belge sur une plage de Dakar. Il décide de l'utiliser. Sur sa route, il croise N'Zibou, le fou-savant qui mesure les nuages. Il questionne Matar sur sa quête d'identité.
- Papa machette, de Jonathan D.Kane, (Haïti, États-Unis)
Synopsis : Papa machette est une rencontre avec le professeur Alfred Avril, l'un des seuls maîtres connus de l'art martial haïtien de lutte au coutelas qu'on appelle Tire machèt en créole. À travers le film, le spectateur découvre le dévouement d'un homme encore vaillant, malgré son âge, son héritage et son désir de perpétuer la tradition.
- Le Temps des orixas, de Eliciana Nascimento, (Brésil)
Synopsis : Lili renoue avec ses origines afro-brésiliennes lors d'une visite estivale dans le village de sa famille. Elle rencontre les Orishas (dieux africains) qui l'aident à retrouver de la sérénité avec un don qui jusqu'à maintenant l'avait perturbée. Pour s'assurer que ces traditions soient préservées, Lili est guidée dans une aventure mystique à travers une forêt environnante, l'initiant à la voie spirituelle de ses ancêtres.
- Captureland, de Nabil Elderkin, minutes (Jamaïque)
Synopsis : Un thriller poétique qui conte les aventures de Tocky, un jeune rasta jamaïcain qui rêve de rejoindre la terre sacrée. C'est l'histoire d'un homme prêt à se défaire d'un passé de délinquant afin de poursuivre la finalité qu'il pense avoir sur Terre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire