En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CONFÉRENCE

À la rencontre des francs-maçons

Marie GUITTON Mardi 17 octobre 2017
À la rencontre des francs-maçons
Alain-Marie Martias, Pierre Mollier et Max Seneron répondent aux questions sur la franc-maçonnerie et le Grand Orient de France (MG)

Qui sont les francs-maçons ? Quelle est l'influence du Grand Orient de France aujourd'hui en Guyane ? Une conférence est organisée ce soir, à la mairie de Rémire-Montjoly.

« Elle apparaît un peu mystérieuse alors qu'elle réunit des milliers de membres » , souffle d'entrée de jeu Pierre Mollier, le conservateur du Musée de la franc-maçonnerie, à Paris. Trois cents ans après son apparition en 17 17 en Grande-Bretagne, il expliquera ce soir, à la mairie de Rémire-Montjoly, les contributions de cet ordre à la transformation de la société française.
Aux Antilles, les premières loges, créées avant 1740, auraient, au XIXe siècle, joué « un grand rôle pour l'abolition de l'esclavage » , rappelle-t-il. Et aujourd'hui encore, ce grand réseau jouit d'une certaine influence dans la région. Le Grand Orient de France, principale obédience franc-maçonnique et co-organisateur de la conférence de ce soir, compte ainsi 5 loges et 184 adhérents en Guyane, un chiffre stable. Si on rajoute la Caraïbe, il y a 23 loges pour 1045 membres. Les frères sont amenés à réfléchir chaque année sur un thème commun, comme « la violence et la situation des familles » . « Nous sommes un laboratoire de réflexion, précise Alain-Marie Martias, conseiller de l'ordre et délégué régional. Lorsque les décideurs ont une décision importante à prendre, ils peuvent consulter nos rapports. Tous les responsables politiques et économiques guyanais ne sont donc pas francs-maçons, » jure-t-il en souriant. Banquier, professeur, kiné, artisan... Le Grand Orient de France se veut sélectif sur le plan moral : pas de casier judiciaire, pas de partisans de l'extrême droite... Mais ouvert à toutes les classes sociales, toutes les croyances. Chaque adhérent diffuse les idées de sa loge dans son cercle d'influence.
Au niveau national, l'obédience compte 53 000 frères et soeurs puisque les femmes y sont admises depuis 2010. « Depuis une vingtaine d'années, nous n'avons jamais eu autant d'adhérents » , indique Pierre Mollier, qui observe que le travail sur soi, une autre composante importante de la franc-maçonnerie, séduit particulièrement aujourd'hui. L'objectif de la conférence de ce soir ne sera donc pas forcément de recruter de nouveaux membres. Lorsqu'on lui pose la question, Alain-Marie Martias précise tout de même que la cotisation annuelle oscillerait entre 80 et 180 euros par an en Guyane : « C'est moins cher que Canal Sat! »
Conférence sur le Grand Orient de France et la franc-maçonnerie, à 19 heures à l'auditorium de la mairie de Rémire-Montjoly. Entrée libre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

LiKiLiKi :-) 18.10.2017
Pas de casier...

Pas de partisan de MLP...
MMDDRR
Et pour léglise on fait comment ? LoL
BlouBlooo.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 18.10.2017

Tout membre ayant un casier doit être viré si le devoir de rigueur morale (condition sine qua non) est appliqué

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 17.10.2017

"Tous les responsables politiques et économiques guyanais ne sont donc pas francs-maçons, » jure-t-il en souriant. "
Effectivement, c'est presque tous.
Si le casier judiciaire est éliminatoire à l'adhésion, il ne l'est plus quand il survient au cours d'une carrière de Franc-Maçon...En tous cas c'est ainsi en Guyane.

Répondre Signaler au modérateur