En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Guyane : la playlist des mouvements

Pierre Rossovich Vendredi 14 Avril 2017 - 16h32
Guyane : la playlist des mouvements
L'image utilisée par Black Devil pour ilustrer son titre sur la grève

Les mouvements sociaux qui touchent la Guyane depuis plusieurs semaines auront marqué la société guyanaise dans son ensemble. Les chanteurs également. Voici une playlist non exhaustive des titres guyanais inspirés par les mouvements.

Dasinga : Baraj
Dasinga est le premier artiste a avoir apporté son soutien aux 500 frères avec le titre « 500 frè », puis « Dibout ». Il est logiquement le premier a avoir abordé les blocages avec le bien nommé « Baraj », composé par Zahiem Beats.


Staun : Pliss ki 500
Staun, que l’on a d’abord connu sous le nom de Doog dans les années 90, rend lui aussi hommage « aux 500 frères et à toute la population guyanaise au combat », sur une composition d’ELM Beats .

Richter Desti x Badesty : La Guyane cho
Le jeune Richter Desti, frère de Rickman, soutient le mouvement en publiant le titre « La Guyane cho » en featuring avec Badesty.

Craazy Snip : Fo nou lévé
Le petit frère de Jahyanai King fait passer un message de paix et d’unité avec « Fo nou lévé ». La jeunesse guyanaise s'exprime !

Gifta : Siyépaka
De plus en plus d’artistes locaux prennent la parole en rapport aux mouvements sociaux. Gifta, qui chante depuis peu mais officie en tant que dj depuis plus de 20 ans, aussi avec « Siyépaka ».

Lion P : NBKS
LION P reprend le slogan des mouvements actuels, « Nou bon ké sa », sur un beat trap composé par Tornes Trapside.

Steeve Cippe : Arété pran moun pou kouyon
Steeve Cippe avait anticipé la crise actuelle avec son récent titre « Bet a ka miské » que vous avez découvert sur France-Guyane Musique. Le chanteur met ici en images son titre « Arété pran moun pou kouyon », composé par PYROMAN Thierry.

Mayo2Kaw : Bloké
Mayo2Kaw ne pouvait pas ne pas réagir aux mouvements actuels. Il présente le bien nommé "Bloké". Un clip réalisé par Delano Jean-louis pour Apokalyps TV


Chani Man : Nou bon ké sa
Chani Man et Young Beatz apportent leur soutien aux 500 frères avec "Nou bon ké sa", produit par WakaMan production.

Le Califier : Il pleut des larmes en Guyane
Soutenir les mouvements sociaux guyanais sur de la trap music, c'est possible. Lecalifier le prouve ici avec "Il pleut des larmes..."

Snipa : 500 frè / 500 problèmes
K.ODAY et Snipa présentent le clip "500 frè/500 problèmes", tourné sur les différents barrages de l'île de Cayenne.

Léackim : Gayana ka soufè
Léackim soutient les mouvements en mode dancehall.

Safressh : Fo nou lévé
Découvrez "Fo nou lévé" de Safressh, un nouveau titre en référence aux manifestations qui ont cours dans le département.

Maxxy Dready : Nou gon ké sa
Les Guyanais installés dans l'Hexagone se mobilisent aussi, à l'image de Maxxy Dready qui présente "Nou gon ké sa", produit par Albrey.


Gifta : Lock off
Gifta revient aux classiques et pose sur le Lalabella riddim ("If Jah is by my side", "Ghetto people song"...) sorti en 1996 pour enregistrer un deuxième titre sur la crise sociale guyanaise : Lock off

Skandalyze : Real Guyanais
Skandalyze s'exprime à son tour sur la crise sociale. Le chanteur présente un titre dancehall énervé : "Real Guyanais", via un clip réalisé par Snc Vidéo.

Prof A feat Lieutenant & Tiwony : One million remix
La Guadeloupe et la Martinique s'allient à la Guyane. Prof A invite ainsi Lieutenant et Tiwony sur le remix de son titre "One million" que vous aviez découvert sur France-Guyane Musique.

Poplane : Lagwiyann rété dibout
France-Guyane Musique présente le nouveau titre de Poplane : "Lagwiyann rété dibout", enregistré à l'occasion du mouvement social en cours en Guyane.

Fléot feat MC AL : Nou bon
En 2006, Fléot sortait le titre « Nou bon », qui connaissait un certain succès. Le chanteur présente aujourd’hui le remix de ce titre avec MC AL en soutien à la population guyanaise.

Black Devil : Guiana lévé
Le Macourien Black-Devil, actuellement installé dans l’Hexagone, prend part à la mobilisation et présente « Guiana lévé », un texte bien senti enregistré sur le classique « Ready or not » des Fugees.

 
 
Les 2 chansons phares de la mobilisation
Plusieurs slogans et chansons ont bercé les nombreuses marches et mobilisations en Guyane ces dernières semaines. Parmi les refrains repris en cœur par les manifestants, deux sortent du lot : « Timoun Lagwiyann » de Francis Nugent et « Lagwiyann lévé » de Victor Clet. 

Francis Nugent : Timoun Lagwiyann


« Timoun Lagwiyann » est sorti en 2012. Le clip, réalisé par Flyy Lerandy, présente le titre comme une « action pédagogique » élaborée par Francis Nugent et ses élèves de CM2 de l’école Maximilien-Saba de Kourou. Coproduite en son temps par la Région. « « Timoun Lagwiyann » célèbre la diversité guyanaise. L'art du vivre ensemble exprimé dans un choeur-konvwé traçant les layons de lendemains qui chanteront des airs solidaires et salutaires », précise l’auteur. Déjà bien connue des écoliers guyanais, la chanson est définitivement devenu un des hymnes du Péyi.
Paroles
Timoun Lagwiyann
En Guyane, nous sommes de toutes les couleurs,
cultures mélangées pour une seule identité,
main dans la main nous marcherons
sur le chemin de l'amitié,
celle que l'on partage entre amis pour la vie.

Mo sa roun ti kréol, lo mo kalé lékol,
nou ansanm nou ka jwé nou mélanjé,
mi na wang bushi nengé, té mi e go na chico
wi dé makandida we pée widé mockchy.

A menm disan ki ka koulé,
annan nou tchô plen ké lanmou,
a menm disan ki ka koulé, l
o nou ka ari ou lo nou ka pléré.

En Guyane nous sommes de toutes les couleurs,
cultures mélangées pour une seule identité,
main dans la main nous marcherons
sur le chemin de l'amitié,
celle que l'on partage entre amis pour la vie.

Eu so brasileiro, e quando vou a escola,
ficamos juntos e bricamos misturados,
kalina awu wa, omeba wytoly yako,
nanan kanasha banon asewa, aseka nanan man.

Victor Clet : Lagwiyann lévé
“Lagwiyann lévé” de Victor Clet est le second titre à être largement repris dans les différentes manifestations. Cette biguine, que l’on retrouve sur le best-of de Victor Clet « Pour ma Guyane » sorti en 2015, a été écrite par le poète Elie Stephenson.
 
 
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

97310 17.04.2017

Bientôt retrouvez dans nos colonnes
- le classement de la meilleure bière sur le barrage du rond point café
- l'élection de Miss barrage organisée par le buzz bar
- secret beauté : Moukin vous explique comment garder la mine fraîche pendant les blocages
- voyage : top 10 des destinations pour vivre sa mégalomanie, par Olivier Goudet
- argent : comment réduire ses impôts par Léon Bertrand

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 16.04.2017
Belle propagande

Hé ben la promotion du drapeau UTG est bien assurée. Promotion ou propagande ? L'étoile rouge du socialisme convient sans doute très bien aux fonctionnaires territoriaux qui tuent les entreprises en étant sur les barrages, mais il n'y a pas qu'eux en Guyane. Le drapeau de la division, nou bon ké sa osi.

Répondre Signaler au modérateur