France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Le TOP 30

Disques : Victor Clet en tête des ventes

Pierre Rossovich Vendredi 2 Mars 2018 - 10h26
Disques : Victor Clet en tête des ventes
Victor Clet dit Quequette est en tête du classement de février. Son interview sortie dans notre supplément Carnaval est disponible sur France-Guyane Musique ! - (K.V)

Tous les mois, France-Guyane Musique présente le Top 30 des ventes de disques chez le disquaire Sun Studio*. Pour le mois de février, ce sont bien sûr les albums de carnaval qui occupent les premières places du classement. Victor Clet arrive ainsi premier du Top 30 (lire notre interview ci-dessous), suivi par Les Difficiles, Roméo Leter et D’lo Coco.

 
TOP 30 SUN STUDIO
1. Victor Clet : A mo koté
2. Les Difficiles : Loto a
3. Roméo Leter : 100 % vidé
4. D’lo Coco : Les Zoublyés
5. Zouti : Éritaj
6. Lyd’: Kadans
7. Claude Vitulin : En préambules
8. Denis Lapassion : Soul attitude
9. Tatie Léodate : Ayo Ayoyo
10. Harmonik : Dégajé
11. Robert Dédé : Brez
12. Samy Lair : Vagues d’antan
13. Les Mécènes : 40 ans de Nana à Polina
14. Trankil : Sa tou bon
15. Phylo MC : Tremblé
16. Stephane Castry : Basstry Therapy
17. Klass : Fè’l ak tout kè’w
18. Kdans : Lanmou maré’m
19. Mista Savona : Havana meets Kingston
20. Djakout #1 : Nou pap domi déyo
21. Kai : Champion
22. Enpekab : Da future
23. Amour Marceline : Zanmandouss
24. Kalash : Mwaka Moon
25. Luc Leandry : Volcano
26. Soft : Ti Gwadloupéyen
27. Yann Clery : Motozot
28. Vanessa Bafau : Dernière soirée
29. Bachata Hits Summer 2017
30. Romeo Santos : Golden

* Sun’Studio — 13 boulevard Nelson Mandela, 97300 Cayenne — 0594300706
 
 « Ici en Guyane, je suis chez moi »
Il avait dit qu’il ne sortirait plus de CD… Victor Clet a enregistré A mo koté. Quéquette s’explique. (interview parue dans notre supplément carnaval 2018)
Parlez-nous d’A mo koté…
Ça veut tout dire. Ici en Guyane, je suis chez moi. Je fais bien sentir que j’aime mon pays et que je suis prêt à mourir. Le pays n’avance pas du tout. Je dénonce certaines choses…
Lesquelles ?
Que le pays soit toujours bloqué, que ça n’avance pas. Depuis combien d’années nous promet-on la 2x2-voies (entre Balata et Macouria) ? On ne la voit pas. Le nouveau pont (du Larivot) ? On ne le voit pas. Et pourtant, la fusée part. Il y a des gens qui n’ont pas de maison ; les squatteurs font ce qu’ils veulent ; c’est du n’importe quoi dans mon pays. Je le dénonce, en disant que je suis fier d’être guyanais, que j’aime mon pays.
C’est un morceau qui aurait été parfait pendant le mouvement social…
Il est parfait. J’ai eu l’occasion de chanter Lagwiyann lévé, lévé. Les gens apprécient cette chanson, A mo koté. Le CD n’est pas vendu en Métropole, parce que je l’ai fait en petite quantité. À mon étonnement, je reçois des chèques avec des enveloppes, pour l’expédier hors de Guyane.
Combien en avez-vous gravé ?
Environ 700, dont 500 sont déjà vendus.
Il y a deux ans, vous disiez que les CD, c’était terminé…
C’est vrai. L’an dernier, je n’en ai pas produit. Cette année, il n’y a pas mon nom sur le CD, car j’ai été produit par une maison. Elle m’a payé, a fait mon travail.
Cet album compte d’autres nouveautés…
Rozana et Gwennaëlle… Avec l’élection de certaines personnes, ça veut tout dire. Je parle du touloulou, masqué, que l’on ne connaît pas. Et Ouh la la : quand maman n’est pas là, ce qui se passe à la maison… Je ne dis pas, mais je conseille aux enfants de travailler énormément à l’école pour pouvoir gagner sa vie pleinement. Et puis Lagwiyann lévé, que tout le monde connaît et que l’on retrouve sur cet album. Enfin, Poussière d’étoile, un boléro de 17 minutes, avec René Charles-Nicolas à la guitare, et au saxo avec Karim Weimert. Sur les autres morceaux, on retrouve Éric Gabélus, Gilles Gibus, Johandi, Jérémie Blasse, Germain Barbe.
Jérémie Blasse vous rejoint chez les Blue Stars…
Oui, c’est un musicien que j’aime beaucoup, un petit jeune avec qui je vais à la pêche. Jérémie, c’est un pote, un frère de musique.
Il y a quelques années, vous aviez dit que vous ne chanteriez pas le jeudi. Cette année, durant la carnaval on vous a retrouvé au Golden…
Effectivement, mais quand tu fais partie d’un groupe, dont je suis membre fondateur… Je suis entouré de jeunes qui ont envie de s’exprimer, qui ont envie de jouer. Je ne peux pas les brider. Ils m’ont dit qu’il fallait accepter. Je serai avec eux, mais je vous jure qu’ils vont travailler les jeunes, ils vont travailler. Déjà, je prends un petit peu de recul. Mais ils peuvent assurer. Je suis tranquille.
Découvrez-vous l’ambiance du jeudi ?
Je connais le jeudi, j’y vais quelque fois. Je vais faire un petit tour. Mais je ne reste pas trop longtemps, parce que je n’aime pas danser. Je n’aime pas ça. Je préfère rester près de ma femme, c’est mieux.
Pourquoi le Golden ?
Le Golden, c’est une histoire d’amitié. Jean-Claude Duncan Darcheville a fait beaucoup de choses pour la Guyane en tant que footballeur. Aujourd’hui, on lui rend la pareille.
Propos recueillis par Pierre-Yves Carlier
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

BonPom 03.03.2018

Promouvoir la Guyane, ne serait-ce pas pour la Région et son responsable "culture" de concevoir un site sur lequel n'importe qui de n'importe où pourrait commander CD, livre ou BD de Guyane ? Voire un service proposé par l'un de nos médias local ?

Répondre Signaler au modérateur
Joinville 02.03.2018
La musique pour tous

"Le CD n’est pas vendu en Métropole...", Les gens qui aiment ta musique et la Guyane sont en Guyane, en France ou partout ailleurs...

Joinville, Frônce, :-)


Répondre Signaler au modérateur