France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
GILLES BERNARD 03-03-2018 01:38
Autonomie ?

Avant de penser autonomie, il va falloir s'organiser pour des rentrées financières locales. Passage obligé, l'octroi de mer sur les produits et les services, avec une assiette fiscale identique à la TVA en France : taxe perçue sur le dernier acheteur, même taux de taxation sur les produits locaux que sur les produits importés,... En supprimant la taxe d'habitation, ce gouvernement a fait reculer le potentiel apporté par la départementalisation. A rétablir d'urgence, localement. Nous subissons par ailleurs deux erreurs de gouvernance fondamentales : le paiement du RSA par la CTG et la politique nataliste de la France ne sont pas du tout adaptés aux contraintes locales. C'est la France qui décide des conditions d'attribution du RSA et c'est la CTG qui doit financer. Et c'est la France qui entretient une politique nataliste à outrance, mais c'est aux communes et à la CTG de supporter les constructions scolaires et leur personnel d'entretien. Passer de l'article 73 au 74 ne règlera pas les problèmes de fond. Vu l'incapacité de nos élus à utiliser les potentiels de l'article 73, il n'y a rien à attendre à un changement de statut. Aparté : Ce jeudi soir, sur la place du marché de St Laurent, j'ai assisté à un magnifique mangé-cochon : sur la même estrade, Léon Bertrand, David Rimane, Gabriel Servile, et le pompon : Mélenchon le révolutionnaire venu se faire applaudir par une armée de fonctionnaires métros baba cool. La Guyane n'existerait pas, il faudrait l'inventer.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express