France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Ergo sum 14-01-2018 20:20

Ce qui prouve encore que le souci n'est pas que financier mais structurel à la base. Statut, encore le statut. Sous l'actuel la Guyane restera un tonneau des Danaïdes. Le CNES n'a pas la vocation à s'occuper des activités guyanaises, cette tâche incombe aux services de l'Etat.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express