France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Ergo sum 29-11-2017 18:10

Vous démontrez que c'est bien la gouvernance (corrompue) qui est en jeu et non pas la taille de la population. Les absurdités que vous listez sont les résultats directs d'un cadre anachronique. Les rapports officiels et nos constats individuels ne parlent que de l'absurdité du statut politique de la Guyane. Il faut encore l'admettre. C'est difficile, je le comprends, mais telle est la vérité. La dernière preuve, celle du jour, est cette comédie de la soi-disant enquête soi-disant publique. Voyez Guyaweb. D'abord, les spécificités de la Guyane font saillir tous les défauts de l'administration étatique à la française. Même la Métropole souffre d'une telle administration sur le plan économique, qu'en attendre alors en Guyane ? Ensuite, la Guyane ne jouit même pas de ce cadre si perfectionnable des départements métropolitains. Documentaire sur un asile, oui.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express