France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Paassy 28-11-2017 04:46
Karam en roue libre

Ce rapport comporte certains passages tout de même très surprenants. On apprend que notre sénateur Karam, entre deux cirages de pompes du Kollektif à la limite de la fellation, et toujours fécond en idées salutaires pour la région qu'il a embourbé pendant 18 ans, propose sur le constat de l'aspect de l'eau de mer sur nos côtes, de miser sur la thalassothérapie et ses bains de boue, si si si. Karam toujours, nous informe que les camions du Surinam et du Brésil entrent en Guyane et que les camions Guyanais sont bloqués à la frontière pour cause d'incompatibilité de carburant... C'est quoi ce délire ? Karam encore, nous dit que les transporteurs Guyanais doivent installer des éthylotests dans leur camions mais qu'il n'y a pas de modèle agréé pour la Guyane ! Qu'est-ce à dire ? Que nos camions ne sont pas aux normes NF ou CEE ou bien que nos chauffeurs Guyanais auraient un orifice buccal différent des autres hominidés ? Toujours dans le même délire, certaines réponses de Karam sont sidérantes, comme "Je suis un modéré, je n’ai jamais déclenché de révolution. Mais on ne comprend pas cela à Paris." ou bien "La réponse est politique et statutaire, il faut nous donner les moyens de respirer, d’échanger et de signer des accords avec nos voisins, en particulier avec le Brésil, qui considère la Guyane presque comme son vingt-huitième Etat." Et après on se pose la question de ce qui ne va pas en Guyane....

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express