France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

A pa mo ki di

Vendredi 25 mai 2018
PAS FACILE D'ÊTRE UNE PERSONNALITÉ. Le statut de « personnage public » a cette double particularité de plaire quand cela arrange, en flattant l'égo et de déranger lorsque des « affaire gênantes » sont rendues publiques. La mise en avant sur le journal, d'un fait impliquant une star locale du football semble émouvoir une partie de la population qui s'étonne de la « différence de traitement » avec d'autres suspects. Ces mêmes personnes sont celles qui nous en voudraient, de citer le nom de parfaits inconnus, dans le cadre d'affaires judiciaires. Celles qui nous accuseraient de clouer au pilori, un modeste citoyen, par le simple fait de rendre public son identité.
Finalement, elle est bien vraie la maxime : « On ne peut pas plaire à tout le monde. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu