En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

A pa mo ki di

Vendredi 09 février 2018
« ON NE LEUR A RIEN DEMANDÉ » . « Quoi ? Les Grands Frères sont là ? Mais on ne leur a rien demandé! » Le tee-shirt du collectif, qui s'est invité hier parmi les déguisements de la parade du groupe scolaire Phinéra-Horth à Cayenne, n'a pas réjoui tous les parents d'élèves. Trois membres des Grands Frères s'étaient mis en tête de refermer le cortège carnavalesque des écoliers. La police municipale qui l'ouvrait n'était-elle pas suffisante pour assurer la sécurité des enfants ? Compte tenu de la politisation du collectif et de sa volonté plusieurs fois répétée de faire suspendre le dispositif d'asile en Guyane, des murmures se sont élevés contre sa présence auprès d'écoliers et parents venus d'ici ou d'ailleurs.
Ce n'est pas la première fois que le collectif suscite le débat sur son passage, au même titre que les élus et sponsors commerciaux qui profitent des évènements populaires pour faire campagne...

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Ergo sum 12.02.2018

Que racontez-vous là ?
Vouloir freiner une immigration débridée serait preuve de haine envers la France ou la Guyane ?

Répondre Signaler au modérateur
LiKiLiKi :-) 10.02.2018
des relents de Fhaine

en quelque sorte !

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 10.02.2018

faire suspendre le dispositif d'asile en Guyane

Voilà un programme intelligent dans ce pays ravagé par l'imbécilité. Bravo les Frères.

Répondre Signaler au modérateur