En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

A pa mo ki di

Lundi 05 février 2018
UN COUP POUR PRESQUE RIEN ?. Il était attendu depuis le 13 décembre 2000. Il est arrivé hier. Au terme de dix-sept années de prises de bec politiques et de procédures judiciaires, le gouvernement a signé le décret donnant à la Collectivité territoriale (CTG) la compétence pour délivrer les permis miniers en mer. C'est-à-dire principalement les permis pétroliers. Un pouvoir que l'on sait désormais quasiment vidé de sa substance, puisque la loi interdit l'exploitation pétrolière au-delà de 2040. Bref, le pouvoir de la CTG risque de se limiter au seul dossier Total - et peut-être Hardman et Esso. Tout ça pour ça!

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Paassy 05.02.2018

17 années ? Vous êtes sûr ? Votée en 2000, la région a entrepris son combat juridique en 2012 seulement ! 12 ans sans rien faire d'autre qu'attendre...

Répondre Signaler au modérateur