En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Ovations pour la belle du péyi

Marine JACQUES Mardi 10 janvier 2017
Ovations pour la belle du péyi
(KV & MJ)

Les Guyanais n'ont pas caché leur joie, hier, de voir la belle Alicia Aylies, Miss France. Sa venue était très attendue et la foule était bien présente pour lui offrir un accueil exceptionnel.

Tenter d'approcher Alicia Aylies, c'était prendre le risque de perdre l'audition. Des cris de joie d'une intensité rare provenaient de la foule venue l'accueillir, hier, à l'aéroport, à la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) et à l'Office de tourisme. « Alicia, Alicia! » Tout le monde interpellait Miss France dans l'espoir de croiser son regard. Certains en pleuraient de joie, d'autres de tristesse comme une petite fille de 5 ans à peine qui rêvait d'obtenir ne serait-ce qu'un autographe de son idole, en vain. Alicia Aylies, ici chez elle, ne s'est pas laissée intimider par le mouvement de foule. Elle distribuait des sourires, des autographes, des signes de la main, elle prenait des « selfies » avec ses fans... Elle n'aurait pas pu faire mieux.
L'accueil a été chaleureux dès la sortie de l'aéroport (KV & MJ)
« ON L'A SENTI TRÈS ÉMUE »
Alicia Aylies est une jeune femme de 18 ans propulsée du jour au lendemain sur le devant la scène. Ce défilé dans les rues de Cayenne, et cet engouement, en auraient impressionné plus d'une de son âge. « C'est parfois un peu gênant car on a l'impression qu'on ne mérite pas cet accueil. [...] On l'a senti très émue par autant de démonstrations d'affection » , a réagi Sylvie Tellier. Effectivement, Alicia Aylies ne s'attendait pas à un tel accueil. « C'est une vraie surprise, je prends conscience de la fierté des Guyanais » , a-t-elle déclaré. À son arrivée, elle a aperçu sa mère qu'elle avait hâte de retrouver. Ses proches vont beaucoup lui manquer durant cette année de règne, et les saveurs de Guyane aussi. « Mon couac, mon poulet boucané, mon bouillon d'awara... Tout cela va me manquer » , nous a-t-elle confié. Alicia Aylies va rester quelques jours en famille avant de repartir de plus belle. Un programme très chargé l'attend. Elle va aller en Italie pour un salon international de la coiffure, aux Philippines pour encourager Iris Mittenaere à l'élection de Miss Univers, en Andorre pour faire du ski... « Ça va être l'année des premières fois avec Alicia » , se réjouit Sylvie Tellier.
L'AMBASSADRICE DE LA GUYANE
Alicia Aylies peut revenir en Guyane quand elle veut, beaucoup de Guyanais le souhaitent. Mais ce qu'ils veulent avant tout, c'est qu'elle se fasse l'ambassadrice de la Guyane. « Ce n'est qu'une élection de miss mais ce qui m'intéresse surtout, c'est qu'à travers cette jeune femme, la population de l'Hexagone va apprendre à connaître la Guyane » , commentait Jean-Philippe en attendant Miss France devant l'Office de tourisme. Alicia Aylies, Miss France et nouvelle ambassadrice de la Guyane. Cette expérience restera à jamais marquée dans sa mémoire, comme dans celle des petites Guyanaises qui sont nombreuses à s'imaginer à sa place : « Déjà moi, je veux être miss donc voir Alicia c'était... wahou » , s'enthousiasmait l'une d'entre elles à l'aéroport.
Moins de 10 000 euros pour accueillir Miss France
Le président de la Collectivité territoriale de Guyane (CTG), Rodolphe Alexandre, voit en Alicia Aylies une ambassadrice de la Guyane. Il a déployé les moyens pour lui garantir un accueil d'exception mais Rodolphe Alexandre a bien insisté sur un point : le coût d'un tel accueil. « L'avion, l'hélicoptère, le champagne... même la peinture du sol du Zéphyr étaient gratuits » , explique-t-il. Les partenaires ont joué le jeu et ne se sont pas fait prier. Le président de la CTG ne se souvenait plus du montant exact des dépenses que la CTG a effectuées pour l'accueil de Miss France. « Moins de 10 000 euros, c'est sûr » , a-t-il indiqué. Cette somme comprendrait, entre autres, le voyage des journalistes des médias nationaux et le cocktail. « On n'a pas eu le Pacte d'avenir mais on a eu Miss France. On est fier de la recevoir aujourd'hui, ça fait des frissons » , ironise une Guyanaise.
Rodolphe Alexandre, président de la CTG, et Alicia Aylies, Miss France. (KV & MJ)
SON PROGRAMME
- Aujourd'hui
Sortie du numéro collector France-Guyane (un euro). À 10h30, rendez-vous à la mairie de Saint-Laurent du Maroni. À 13 heures, rendez-vous à la mairie de Maripasoula.
À 15 heures, rendez-vous à la mairie de Camopi.
 
- Demain
À 8 heures, rendez-vous à la mairie de Cayenne.
À 16 heures, rencontre avec les licenciés des clubs d'escrime au hall sportif Lucie-Décosse de Matoury. De 17h30 à 18h30, rendez-vous organisé par France-Guyane au Bar des palmistes : échanges, dédicaces et photos avec le public. Inscription indispensable au 0594297000.
 
- Jeudi
À 8 heures, rendez-vous à la mairie de Kourou.
À 9 heures, visite du centre spatial guyanais.
ILS ONT DIT
Erika Dubois : Image positive
(KV & MJ)
Elle représente bien la Guyane, pour une première dans l'histoire guyanaise, c'est très bien.
Je suis fière, j'attends qu'elle véhicule des images positives de la Guyane. Je lui souhaite bon courage, c'est une bonne expérience pour débuter dans sa vie professionnelle, les portes s'ouvrent en grand pour elle.
Tatie Léodate, présidente de Famn Dibout : Fiers d'elle
(KV & MJ)
 
Je suis fière, très heureuse d'avoir pu l'embrasser. Elle ne représente pas quelque chose que pour moi mais pour toute la Guyane. Nous sommes fiers de Miss France et de Miss Guyane car sans la Guyane, il n'y aurait pas de Miss France.
Lucette Promouvoir la Guyane
(KV & MJ)
On attend de la voir, de la féliciter et puis lui demander de promouvoir la Guyane avec son charme. On veut lui dire merci pour ce qu'elle nous appor te et ce qu'elle est. On veut lui dir e de gar der son natur el et de ne pas avoir peur de parler, de profiter et de prendre les choses comme elles viennent.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

cochon bwa 12.01.2017

Comme si cette jolie miss allait être l'ambassadrice de la Guyane !! arrêtez donc de rêver !! et un peu moins de 10 000 € au passage pour "ça" (venue, défilé, buffet)...allez dire ça aux étudiants partis sans aide de ce même RA qui n'obtient rien pour la Guyane et qui ne donne pas grand chose...où sont les décisions économiques, le développement, la formation ? Maintenant, tout le monde va se plonger dans le carnaval et tout ira bien, encore mieux même !

Répondre Signaler au modérateur
olala 12.01.2017

Moins d'un mois pour que les différentes administrations se coordonnent pour accueillir la miss. Plus de 5 ans que les différentes administrations montrent leur incompétence pour gérer les transports des élèves qui ont droit aux APC le mercredi dans l'ouest ... Cherchez l'erreur ...

Imcompétence ou aucune volonté. Ne venez pas nous parlez de la faute à l'Etat, c'est vous qui gérer ce qui se passe en Guyane. Une Guyane gérée par des Guyanais, non merci !

Répondre Signaler au modérateur