En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL. ÉLECTION PRÉSIDENCE DE LA LIGUE

Marcel Bafau ou Albert Darnal : aux présidents de clubs de choisir

MARÉCHAL Ange Vendredi 14 octobre 2016
Marcel Bafau ou Albert Darnal : aux présidents de clubs de choisir

Deux candidats briguent le poste de président de la ligue de football : Marcel Bafau, avec sa liste « Union pour le football guyanais » et Albert Darnal, avec « Pour un véritable vecteur d'intégration et de promotion sociale, au service de la jeunesse guyanaise » .

Albert Darnal : « Doter la Guyane d'outils d'excellence au service de la jeunesse »
En se présentant contre le président en place, Marcel Bafau, le seul risque que dit prendre le leader syndical, « c'est de ne pas gagner ces élections, mais ce n'est pas une fin en soi » . Ses idées ont été forgées « au cours des trente-deux années passées dans le football guyanais, en tant que joueur puis éducateur et dirigeant... Et même vice-président de la ligue. »
Albert Darnal a analysé le projet de son concurrent. « C'est un truc vitement jeté sur une feuille. C'est à croire qu'au départ, il n'y avait pas de projet. » La ligue est « actuellement un désert et le football guyanais est en train de régresser. Personne ne dit rien. » Les Yana Dòkò ? « C'est l'arbre qui cache la forêt. Avec les collectivités, il faudrait mettre en place un véritable contrat d'objectif. Pas comme celui qui existe aujourd'hui, qui me semble très approximatif. »
Son combat, c'est d'abord pour la jeunesse. « Le football doit être un vecteur d'intégration sociale pour notre jeunesse. Malheureusement, on est loin du compte. Aujourd'hui, 55% de la population a moins de 25 ans, avec un taux important de chômage. Si le football peut éviter à cette jeunesse de sombrer dans la délinquance, ce sera déjà une première victoire. »
Sur le plan sportif, Albert Darnal prône « des détections de jeunes plus approfondies, des formations particulières de cadres, des pôles d'excellence par zones géographiques pour la création d'un véritable pôle espoir labellisé. Il faut également appliquer des sélections depuis l'âge de 11 ans, développer les échanges internationaux pour toutes nos sélections depuis les U13 jusqu'aux moins de 23 ans... Au niveau de la santé, le Dr Rollin Bellony a une mission à accomplir. »
Pour les amateurs de football plage, la tête de liste se dit prête à impulser le beach-soccer, discipline où David Martinon a fait les beaux jours de l'équipe de France d'Éric Cantona. Dimanche face aux présidents de clubs, Albert Darnal et son groupe défendront becs et ongles ce projet. « Quel que soit le résultat, (ma candidature) va certainement faire bouger les choses dans le football guyanais. C'est aussi une manière de faire comprendre au comité directeur en place qu'il faut se remettre en cause. »
Marcel Bafau : « Une gouvernance de responsabilité »
Président en activité depuis 2010, Marcel Bafau pense qu'avec son comité directeur, ils sont à la bonne place. « Nous savons ce que nous avons apporté à cette ligue. Maintenant, ce sont les dirigeants de club, en leur âme et conscience, qui décideront s'ils donnent à notre équipe la possibilité de poursuivre le chantier que nous avons entamé. » Marcel Bafau se dit « serein » .
En première ligne de son bilan, il souligne l'augmentation des effectifs : « De 5 514 licenciés en 2010, nous sommes passés à plus de 7 143 aujourd'hui. » Pour défendre son bilan, il évoque aussi la structuration du département des jeunes et de la commission du football entreprise, le développement du football féminin et du football en milieu rural, la multiplication par six du nombre de licenciés du futsal, la formation des dirigeants sur la fonction d'employeur, le projet Horizon bleu 2016...
D'autres avancées sont évoquées : la tolérance de la dette des clubs sur un an, la mise en place pour la première fois d'une formation fédérale diplômante au futsal et la diminution forte du coût de la formation des cadres. Pour le grand public, l'un des points forts aura été le retour des Yana Dòkò en Carribbean Cup, après sept ans d'absence. Le mérite du comité directeur actuel, « c'est qu'aujourd'hui, le football est l'un des acteurs sportifs du département qui bénéficie le plus de subventions grâce à son rayonnement » .
Pour la prochaine mandature, le principal projet de Marcel Bafau est la construction du centre technique. « C'est un outil qui révolutionnera le paysage footballistique guyanais. Nous avons bouclé l'étude de faisabilité. Nous buttons sur les études de sol et c'est ce travail que nous mettons en avant pour cette mandature, si on nous fait confiance dimanche. »
Le reste de son programme « est d'assurer une gouvernance de responsabilité, d'engagement, d'équité et d'égalité. Poursuivre la construction d'une ligue forte comme une institution régionale majeure, pérenniser et développer les clubs, réformer et valoriser nos compétitions, créer et adapter des lieux de pratiques... »
Neufs chantiers
Pour atteindre son but et réaliser la mission première d'une ligue qui est le développement du football en Guyane, Albert Darnal fixe neuf priorités : aider les clubs à se structurer et à prospérer, développer la masse, perfectionner nos meilleurs joueurs, développer le football de l'Ouest et de l'Est, créer des compétitions attractives et de qualité pour nos jeunes, développer le football féminin, mieux structurer le futsal, développer le football d'animation et organiser la ligue de football au service des clubs.
LA LISTE
Albert Darnal
Rollin Bellony
Davy Rimane
Albert Adelaide
Philippe Malouda
Albert Porvié
Christian Tisserand
Élodie Léonço
Frédéric Lafontaine
Bernardin Monimonfou
Zampiek Haabo
Alain Renaud
Christophe Cherica
Rico Dufail
Gregory Prévot
Mirella Achille
Maurice Tramoni
Joyce Oder
LA LISTE
Marcel Bafau
Armide Horth Amaranthe
Gerard Dumez
Bernard Lama
Steeve Jean Marie
Gilles Clau
Dominique Dédé
Raymond Elina
Emané Golitin
Michel Hélène
Rina Long
Alain Mijdt
Richard Montgénie
Antoine Nelson
Michel Siméon
Fabrice Torvic
Thierry Victorin
Emilio Sarmento Ramos
Des jeunes qui marchent
Parmi les satisfactions du président Bafau, les jeunes figurent en bonne place. Grâce au partenariat avec l'AS Saint-Étienne, Sabajo (Cosma) a signé et Madère (Rémire) a été pris à l'essai. Les sélections U14 et U13 ont été mises en place et le pôle espoir a été structuré : « Trois jeunes issus du pôle, à l'initiative de leur club, poursuivent en section sportive dans l'Hexagone et évoluent au plus haut niveau national. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire