France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL. COUPE DES NATIONS DE LA CARAÏBE

La Guyane a du répondant

Ange MARÉCHAL Jeudi 13 novembre 2014
La Guyane a su montrer qu'elle a du répondant en égalisant à la dernière minute (AM)

Menés au score jusqu'à la 93e minute, les Yana Dòkòs ont trouvé les ressources nécessaires pour épuiser Cuba et égaliser à l'ultime minute des arrêts de jeu. Score final 1-1, la Guyane reste en course.

Pour son entrée dans la compétition, le staff guyanais savait à quoi s'attendre, car en face de lui, il n'avait pas moins que Cuba, le champion en titre de la dernière édition. Un adversaire qui avait privé la Guyane d'une qualification pour la Gold Cup en 2012 (victoire 2-1) alors qu'à un quart d'heure de la fin, Cuba était menée d'un but (0-1).
GRÉGORY LESCOT, LA BELLE TROUVAILLE
C'est ce genre de défaite qui fait grandir, semble-t-il. « Avec toutes les difficultés qu'on a connu pour rassembler le groupe au grand complet, (trois joueurs, dont deux titulaires, sont arrivés en Jamaïque le jour du match et dix la veille, ndlr), il a fallu évacuer le négatif, positiver et recomposer pour cette entrée en matière, avec les joueurs les plus frais physiquement » , a déclaré le sélectionneur. Au final, après avoir été légèrement dominé en première période par l'adversaire cubain - prêt à écraser tout ce qui se trouvait en face - les Yana ont pris du temps pour retrouver leurs repères et mettre en avant leur football.
Menaçants à trois reprises, Ariel Martinez, Armando Isidoro et Yoandir Estèves ont fait passer un frisson dans le dos des dirigeants guyanais... sur des tentatives non cadrées. Deux répliques sont venus du côté guyanais, qui petit à petit, a retrouvé un brin d'automatisme, avec Evens, Rimane, Edwige, Contout et Sainte-Claire, auteur à la 28e minute du premier tir cadré des Guyanais.
CUBA PREND LES DEVANTS...
Pour sa part, Marvin Torvic, le ministre de la défense guyanaise, aidé par Alain Mogès, Albert Ajaisso et Grégory Lescot (une belle trouvaille) ont réussi à protéger le portier Donovan Léon jusqu'au repos. Score : 0-0. « On est pas meilleur mais ça peut se bonifier » , ont déclaré en choeur le sélectionneur Jaïr Karam, l'adjoint Marie-Rose Carême et le manager général, Bernard Lama.
Encore sous la menace du jeu en mouvement cubain, qui endort par moments pour ensuite expédier des balles longues vers leurs attaquants démarqués. À la 57e minute, la défense guyanaise se fait surprendre en concédant le premier but du match inscrit par Ariel Martinez. 1-0, mais réaction directe du staff guyanais qui effectue trois changements de joueurs en sept minutes. 63e, Legrand, 66e Gabriel Pigrée et 70e, Michael Solvi. Ça passe ou ça craque!
...MAIS LA GUYANE NE LÂCHE RIEN
À partir de là, la Guyane affiche un tout autre football et voilà Cuba en souffrance. Roy Contout, dans son style chaloupé, réussit à maintes reprises à se créer un chemin dans la défense adverse. Sauf qu'à la 72e minute, le tir trop croisé de Gabriel Pigrée ne trouve pas le cadre. À la 74e minute, on croit au but guyanais, avec le corner botté de David Legrand. Gabriel Pigré saute plus haut que tout le monde, mais son coup de tête frôle la transversale.
Au tour de Cuba de subir et d'effectuer ses trois changements. Le temps règlementaire est atteint, on joue les quatre minutes d'arrêt de jeu. Cuba est sur les rotules et la Guyane a l'égalisation au but du pied, c'est même trop visible, les Dokos vont le faire. Sur une énième montée rageuse de Contout, Pigrée et Evens pour la passe décisive, à la 94e minute c'est le joker Michael Solvi qui expédie la balle hors de portée du gardien cubain. 1-1, la délivrance... Méritée.
Après cette première journée, Trinidad vainqueur de Curaçao 3-2 occupe la première place avec 3 points. Cuba et la Guyane seconds avec 1 point, devant Curaçao, 0 point. « Ne nous enflammons pas, continuons le combat » , paroles du staff guyanais.
Ange MARÉCHAL, en Jamaïque
Le buteur Michael Solvi, chaudement félicité par ses coéquipiers. (AM)
ILS ONT DIT
Jaïr Karam, sélectionneur de Guyane : L'orgueil et la fierté du collectif
Franchement si on n'avait pas fait un bon résultat, on aurait été frustré. On a eu du mal dans la dernière étape de notre préparation, mais l'essentiel était de réussir un bon match d'entrée et on l'a fait. Au terme de ce match, l'équipe la plus fatiguée ce n'est pas la nôtre. Ce qui a fait notre force, c'est le collectif avec tout son orgueil et sa fierté d'être guyanais. Ce n'est pas fini, on va tout faire pour se qualifier pour la Gold Cup.
Marcel Bafau, président de la ligue de football : J'espère que ma présence portera chance
C'était une première pour moi dans la Caraïbe. J'ai vécu une belle première soirée. La force des Yana Dòkòs, c'est qu'ils ne lâchent rien. Un match nul, il faut poursuivre et affronter Trinidad et Curaçao en soignant les imperfections mais avec le même état d'esprit, afin de se qualifier. J'espère que ma présence portera chance.
Michael Solvi, buteur guyanais : Un rêve d'être là
J'étais remplaçant, sur le banc ça me démangeait, j'avais envie d'entrer. Quand le coach m'a appelé, pour moi c'était un rêve d'être là pour mon pays. Et de réussir à inscrire l'égalisation, je nage de bonheur. Je garde les pieds sur terre, mais permettez que je dédie ce but à ma fille et à ma copine, mes premiers fans.
REPÈRES
Feuille technique.
Stade de Montego Bay. Pelouse haute. Environ 300 spectateurs. Arbitrage de Joël Aguilar.
La sélection.
Léon Donovan, Gregory Lescot, Marvin Torvic, Alain Mogès, Albert Ajaisso, Rudy Evens, Marc Edwige, Kevin Rimane, Bryan Sainte Claire, Nikki Adipi, Roy Contout. Puis Jean David Legrand (63e minute) Gabriel Pigrée (67e), Michael Solvi (70e). Carton jaune pour Marc Edwige à la 40e minute.
Aujourd'hui.
Pour la seconde journée, la Guyane affronte Trinidad à 19 h 30 (heure de Guyane). À 22 h : Curaçao-Cuba.
Un blessé.
Le défenseur guyanais Grégory Lescot s'est fracturé la main et a dû se faire plâtrer à l'hôpital après le match.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire