En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL. SAISON 2017-2018

L'US Matoury, un champion prêt à l'emploi

Ange MARÉCHAL Samedi 09 septembre 2017
L'US Matoury, un champion prêt à l'emploi
Avant même le début de saison, le champion annonce la couleur (photo d'archives)

L'USM collectionne les titres de champion de Guyane. Un titre quasiment honorifique au regard de la domination matourienne depuis quelques saisons. Compétiteurs et passionnés, les joueurs et entraîneurs restent motivés et sont bien décidés, une nouvelle fois, à en découdre.

Champion de Guyane, qualifié pour le 7e tour de la Coupe de France et toujours en course dans la Coupe de la CTG (reportée à ce début de saison). En dressant un rapide bilan de la saison écoulée, François Louis-Marie, coach de l'équipe avec Claude Coumba, garde le sourire. « Malgré les événements, il a fallu s'adapter mais nous sommes globalement satisfaits » , se réjouit-il. Néanmoins, le Matourien affirme que l'intersaison a été assez compliquée pour le club. « Pas d'argent, pas de voyage en guise de récompense aux joueurs, et surtout la difficulté de faire face pour la bonne marche de toutes les sections. » Et de regretter, en raison des travaux au stade de Matoury réalisés durant les vacances, d'avoir dû repousser la reprise de l'entraînement au 27 août. « Ce qui fait qu'actuellement on est très loin de notre meilleur niveau, technique et physique. »
Le mercato a quant à lui été « plutôt calme, avec seulement des départs de jeunes de la PH. Et une seule arrivée parmi l'élite, le défenseur Roldan Charmont, en provenance du CSCC. Quant au staff, il reste inchangé. »
« JOUER SUR TOUS LES TABLEAUX »
Pour l'USM, la nouvelle saison débute avec trois compétitions à cheval : Coupe de la CTG, Coupe de France et championnat. Même pas peur ? Le constat c'est qu'avec « plusieurs compétitions dans les jambes, les joueurs préfèrent. Ce sont des compétiteurs. La passion l'emporte et ça leur permet de tenir le rythme, c'est parfait. »
Le grand regret du staff « c'est de n'avoir aucun challenge à défendre en fin de saison, aucun échange, aucun enjeu, aucun tournoi avec des clubs de l'extérieur, ne serait-ce que pour évaluer le niveau des clubs locaux sur les plans Antilles-Guyane, caribéens où même sur le plateau des Guyanes. » Comme quoi, la sélection des Yana Dòkò n'est que l'arbre qui cache une immense foret.
Il n'empêche, qu'à l'aube de cette saison 2017-2018, les objectifs de l'USM restent intacts. « C'est de repartir sur le bon pied, jouer sur les trois tableaux avec la même motivation. Si on a peur de quelqu'un, c'est bien de nous-mêmes. Quand nos joueurs décident de faire des grands matchs, ils sont dans le vrai. Ça arrive aussi que dans les mauvais jours, ils sont méconnaissables. Quoi qu'il en soit, on a l'effectif de mener à bien notre saison, on reste confiant tout en respectant tous les adversaires. »
Absent des terrains cet après-midi, l'USM jouera le mardi 12 septembre à 20 heures son match de Coupe de France face à l'AJ Balata. C'est le premier derby matourien, avant celui du samedi 16 septembre entre l'US Matoury et l'Étoile de Matoury en ouverture du championnat de Régional 1.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire