En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL - REGIONAL 1 (1RE JOURNÉE)

L'AJ Saint-Georges signe son retour

A. M. Samedi 16 septembre 2017
L'AJ Saint-Georges signe son retour
Les dirigeants de l'Étoile de Matoury font des jeunes une priorité. (AM)

En ramenant une victoire face au SCK jeudi soir, l'équipe cayennaise s'inscrit comme le premier leader du championnat. Suite des débats ce week-end.

Fini la DH. Avec la réforme de la Fédération française de football, désormais on doit s'habituer à parler de Régional 1. Autre changement notoire, en lieu et place des douze clubs, ils sont désormais treize sur la ligne de départ en championnat. Un club sera exempt à chaque journée, ce qui ne fait pas l'unanimité. En fin de saison, les trois derniers descendront directement en Régional 2. Cette saison, trois promus rejoignent la Régionale 1 : l'US Sinnamary, l'EF Iracoubo et l'AJ Saint-Georges de Cayenne. Opposés jeudi soir au SC Kourou en ouverture de ce championnat 2017-2018, les Georgiens, pourtant en déplacement à Kourou, sont entrés sans complexe dans la bataille, en signant une victoire sur le score de 2 à 1. Ce qui en fait le tout premier leader du championnat. Solide au poste d'entraîneur depuis dix-neuf ans, François Merille se dit satisfait de ce retour parmi l'élite.
« C'EST BON POUR LE MORAL »
« Cette saison, autour du président Lemki et de Richard Pigrée, nous avons trois recrues qui nous font un grand bien, se réjouit François Mérille. Tout comme le retour du coach Alain Champlain... Et nous pouvons compter sur notre buteur Warren Rino, auteur des deux buts lors de cette première victoire. C'est bon pour le moral des joueurs, dont la moyenne d'âge est de 24 ans, poursuit François Mérille. C'est bien de débuter par une victoire, mais qu'on ne s'emballe pas. Nous tablons d'abord sur le maintien parmi l'élite... Et mieux si ça se passe bien durant la première partie de la saison. »
L'Étoile de Matoury craint le pire
Ayant fort bien débuté la saison par une qualification en quart de finale de la Coupe de France, l'Étoile de Matour y ne sait pas de quoi sera fait demain. Le casse-tête pour le coach Jean-Pierre Haabo et tous les dirigeants du club « est un problème de terrain d'entraînement. Pour l'instant, on a le terrain de Balata, mais il n'est pas éclairé. Donc, impossible de s'entraîner le soir. On a le stade de Matoury qu'on doit partager en semaine avec les autres clubs de la commune. Mais ce qui nous inquiète, poursuit le patron de l'Étoile, c'est le terrain du Larivot où s'entraînent nos sections de jeunes. Il est mis en vente et on ne sait pas jusqu'à quand on pourra l'utiliser. Pour l'instant, on n'a aucune autre solution à venir et pour nous la formation des jeunes est notre premier objectif. C'est un leitmotiv, ce qui fait la force et l'avenir du club mais aussi du football guyanais. » Pour ce club, qui doit se reposer sur très peu de moyens, « c'est très difficile » , avoue Jean Pierre Haabo. « On cherche aussi des bénévoles, des sponsors ou des généreux donateurs pour nous aider dans notre tâche, car on ne veut pas que l'équipe des seniors soit la vitrine et que rien ne brille derrière. » A. M.
Une première victoire, c'est important
Le second match de cette première journée a eu lieu hier soir entre l'Olympique de Cayenne et le Geldar. Suite et fin des rencontres cet après-midi, à 16 heures.

Au stade Edmard-Lama : US Matoury - Étoile de Matoury
Après le derby en coupe face à Balata, c'est un autre derby pour l'USM, qui aura en face, cette fois, un adversaire d'un autre calibre, lequel compte dans ses rangs quelques flèches, dont Jules et Miguel Haabo, ou encore Sosiepater, Lauristin, Branco, tous capables de piquer à vif.
À Iracoubo : EF Iracoubo - ASC Rémire
L'ASC Rémire, vice-champion de Guyane, rappelée à l'ordre par le FC Oyapock en Coupe de France, accuse quelques départs de joueurs clés. L'adversaire, un nouveau promu en Régional 1, avec un nouveau président (Albert Golitin, très près du terrain) et l'apport de ses supporteurs, tiendra, d'entrée de jeu, à rester maître chez.
À Kourou : Kourou FC - ASC Agouado
Agouado qui a évoqué ses problèmes de déplacement se rend à Kourou où l'attend le Kourou FC. Entre deux équipes éliminées en coupe de France, une victoire pour débuter le championnat fera le plus grand bien. Qui aura le dernier mot ?
Au stade Georges-Chaumet : CSCC - ASU Grand-Santi
Candidat au titre comme à chaque début de saison, le CSCC, qui reçoit, par t favori et devra le confirmer face aux joueurs de Grand-Santi, à moins d'un gros match de ces visiteurs pas souvent à l'aise dans la capitale.
Exempt : US Sinnamary
A. M.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire