En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
ÉQUITATION

Fabien, son rêve au bout des rênes

I.L. Samedi 15 octobre 2016
Fabien, son rêve au bout des rênes
Fabien Sommier, Marie Loret, représentante du parc équestre des Sources, et Philippe-Georges Moreau, représentant le groupement hippique national auprès de la CPNE-EE (DR)

À 25 ans, le cavalier Fabien Sommier entame une formation professionnelle au centre des Mulottes à Bréval (Yvelines). Objectif : créer son club à Maripasoula pour y développer le tourisme équestre.

« C'est génial! Depuis quinze jours que je suis arrivé en Métropole, j'ai déjà été au championnat de France des enseignants au parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron (en spectateur, ndlr), assisté aux épreuves d'une session des capacités équestres professionnelles (CEP) avec un jury de cavaliers de haut niveau, fait un tour en hélicoptère avec le vétérinaire du centre, aidé à la construction d'un parcours de cross... »
À 25 ans, Fabien Sommier, de Maripasoula, vit un rêve éveillé. Titulaire d'un Galop 6 et des CEP 1 et 2, il a intégré le monde du cheval il y a sept ans dans le cadre d'un chantier d'insertion mené par la Mission locale. Après un parcours en dents de scie, dont les trois dernières enrichissantes au Royal Ranch à Matiti en tant qu'assistant animateur poney, il a opté pour le cursus du certificat de qualification professionnelle enseignant-animateur d'équitation, proposé par le centre de formation du parc équestre des Sources, à Montsinéry-Tonnégrande.
Fabien Sommier a ainsi rejoint, le 3 octobre, l'équipe des stagiaires du centre équestre des Mulottes, à Bréval (Yvelines). Le responsable, Philippe-Georges Moreau, n'est pas un inconnu des circuits guyanais : ce professionnel des métiers du cheval est venu plusieurs fois, notamment en 2012 pour la validation des quatre stagiaires de la première promotion guyanaise BPJEPS activités équestres.
NOMBREUX SOUTIENS À MARIPASOULA
« Fabien suivra une formation de dix mois axée, essentiellement sur la mise en situation sur le terrain, souligne-t-il. Avec ce diplôme qui aujourd'hui est particulièrement adapté aux jeunes sortis du parcours standard de l'Éducation nationale, il pourra mener à bien son projet individuel, avoir un travail et s'installer à son compte. »
Le jeune homme est suivi depuis ses débuts en selle par toute la communauté du fleuve. « Mon rêve, c'est de créer une structure dans ma commune pour y développer le tourisme équestre, qui est très demandé et puis donner des cours aux enfants. J'ai le soutien de la mairie de Maripasoula, de l'office de tourisme et même de la police municipale. »
Le centre équestre des Mulottes, à Bréval (Yvelines), accueille depuis longtemps des formations professionnelles. (DR)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire