En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL. GOLD CUP 2017.

Clap de fin difficile pour les Yana Dòkò

Renaud CANUT Lundi 17 juillet 2017
Clap de fin difficile pour les Yana Dòkò

Le rideau s'est baissé sur l'aventure des Yana Dòkò, à l'issue d'un scénario joué sur « tapis vert » quasi-catastrophe et d'un dernier match contre le Costa Rica vendredi au Toyota Stadium de Dallas, perdu, sur le terrain, 3 buts à 0. Dallas et son univers impitoyable.

Après la lourde sanction infligée par la Concacaf à la sélection de football de la Guyane pour avoir fait jouer Florent Malouda contre le Honduras, un match perdu par forfait 3 à 0, 10 000 dollars d'amende à régler avant fin octobre 2017 et deux matchs de suspensions pour l'ancien pensionnaire du Chelsea FC, demander aux Yana Dòkò de quand même « sauver l'honneur » de l'équipe s'est avéré être un défi trop difficile, psychologiquement, à relever. Et s'ils ont quand même eu l'intention de le faire, les prestations réalisées durant ces phases de poule ont démontré qu'ils en avaient les moyens, mais la tâche a été finalement difficile à réaliser.
À la défaveur d'une entame de match mal négociée, un premier but encaissé avant la 4e minute de jeu, suite au premier corner du match, les Guyanais ont été obligés de courir derrière le score. Face à une formation, pas franchement impérieuse défensivement, ils n'ont pour autant jamais réussi à porter le danger dans la surface de réparation de leurs adversaires. Même si, après une vingtaine de minutes de jeu, ils avaient fini par faire jeu égal avec les Costaricains. À la pause, les joueurs de Jaïr Karam n'avaient pas comblé leur retard.
LA LUMIÈRE S'EST ÉTEINTE
La bougie de l'espoir Yana Dòkò, qui avait vacillé en première mi-temps, était pourtant encore allumée au retour des vestiaires du Toyota Stadium de Dallas. Malheureusement pour eux, le mauvais vent a continué à souffler dans leur direction. Un peu après l'heure de jeu, ils ont été réduits à dix, après l'expulsion de Ludovic Baal. Coupable d'avoir eu un mouvement d'humeur et de bras à l'encontre d'un adversaire costaricain, qui venait de lui porter un coup par-derrière, de manière manifestement délibérée. De ces deux actions, seul le geste de Baal a été sanctionné par l'arbitre du match.
Avec un joueur en moins, c'est à l'impossibilité qu'ont été tenus nos Yana Dòkò, malgré les différents changements opérés par le staff de l'équipe de Guyane : l'entrée de Miguel Haabo à la place de Roy Contout et celle de Mickaël Solvi en lieu et place de Rhudy Evens. Si l'équipe a continué à jouer, à faire face, en gardant la tête bien haute, elle a fini par lâcher.
Une petite erreur d'appréciation et technique de Cédric Fabien, sûrement le meilleur joueur guyanais de cette compétition, a permis au Costa Rica de creuser l'écart. Définitivement. Un second but, suivi peu temps après, par un troisième et dernier, qui ne reflète pas la physionomie de la rencontre, mais qui a fait tourner en cauchemar le rêve de nos joueurs.
Une fin de parcours difficile pour l'ensemble du groupe, joueurs et staff, mais qui ne doit pourtant rien enlever à l'aventure extraordinaire qu'ils ont vécue. Et offerte à l'ensemble de la Guyane. « On apprend plus des échecs que des victoires! » À eux de retenir cela afin de revenir plus forts pour la prochaine campagne de la Gold Cup. On y a pris goût!
IL A DIT Marcel Bafau, président de la ligue de football de la Guyane Pari réussi
Lorsque je suis arrivé à la tête de la ligue de football en 2010, l'un des principaux objectifs était de retourner à la Caribbean Cup, une compétition dont nous étions absents depuis sept ans. L'autre objectif était de se qualifier pour la Gold Cup, une compétition qui existe depuis 1963, sans que la Guyane n'ait réussie à y prendre part même une seule fois en 54 ans d'existence de ce tournoi. Donc pour cela, je crois que nous pouvons dire, aussi bien les joueurs, le staff, la ligue de football de la Guyane et l'ensemble de ses partenaires, que nous avons réussi notre pari.
Résultats de la 3e journée
Costa Rica 6 - Guyane 3 - 0
Canada - Honduras 0 - 0
Classement final de la poule A
1. Costa Rica 7pts
2. Canada 5 pts
3. Honduras 4pts
4. Guyane 0 pt

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire