En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Camp Guyastars Kevin Séraphin

Clara FABRE Mercredi 12 juillet 2017
Camp Guyastars Kevin Séraphin
1. L'entraîneur encourage son joueur. (Clara FABRE)

Le camp Guyastars Kevin Séraphin, créé en 2010 pour former et détecter des basketteurs, accueille, depuis lundi, 68 jeunes de 10 à 20 ans, au complexe sportif Jean-Claude Lafontaine à Cayenne. Le meilleur joueur du camp gagnera une semaine aux États-Unis pour voir Kevin Séraphin in situ.

2. Pour Sébastien Morin, directeur du camp, depuis l'an dernier et coach sportif, depuis 12 ans, de Kevin Séraphin, joueur NBA des Indiana Pacers : « le potentiel est énorme mais il manque les fondamentaux » . (Clara FABRE)
3. Les joueurs sont répartis par niveau et par potentiel. (Clara FABRE)
4. Certains n'en sont pas à leur première participation, comme Malik, 17 ans, qui vient pour la cinquième fois. Il vient y chercher plus de technicité. (Clara FABRE)
5. Les 68 participants écoutent les remarques du directeur du camp, Sébastien Morin, après une première matinée d'entraînement : « Vous êtes trop cools. Vous devez être plus efficaces! Je veux vous voir agressifs sur le terrain! » Après le sermon, les apprentis basketteurs ont eu droit à une douche avant de partir déjeuner. (Clara FABRE)
6. Après le match, la séance d'étirements. (Clara FABRE)
7. En 7 ans d'existence, le camp a envoyé 25 jeunes dans l'Hexagone. (Clara FABRE)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire