En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL

Addition salée pour l'ASC Agouado

Ange MARÉCHAL Lundi 11 septembre 2017
Addition salée pour l'ASC Agouado
Les verts d'Agouado de la commune d'Apatou ont couru en vain derrière Miguel Haabo et les blancs de l'Étoile de Matoury (AM)

Le second choc entre clubs de l'élite a fait l'affaire de l'AS Étoile de Matoury mieux organisée et plus réaliste que l'ASC Agouado très décevante. Score final 3-0.

Désemparée. C'est l'adjectif qui vient à l'esprit quand on pense à la prestation de l'ASC Agouado durant soixante-dix minutes. Et, pourtant dans ce match livré face aux locaux de l'Étoile de Matoury, le premier quart d'heure est à l'avantage de l'équipe d'Apatou. Le onze d'Agouado fait grosse impression en portant le danger devant la cage d'Alvez Da Silva. Si vrai que par deux fois, (9e et 15e minutes) Benda et Roman se procurent deux belles occasions de but. Sauf qu'en face, le portier de l'Étoile anticipe, les deux fois, parfaitement. À la 23e minute, nouveau tournant, l'ASC Agouado ne parvient pas à transformer un penalty sifflé pour une faute sur Bruno Toupouti. Un penalty botté par Clarence Conti bien stoppé par Alves Da Silva Jorge. Ayant laissé passer l'orage, l'AS Étoile affiche un tout autre visage. Déterminés et un brin mieux organisés, Miguel Haabo et sa troupe changent carrément le cours du match. Et à une minute du repos, c'est en toute logique qu'Amania Mikhailof a ouvert le score d'un coup de tête suite à un corner de Miguel Haabo.
AGOUADO SANS RÉACTION, L'ÉTOILE ENFONCE LE CLOU
Sérieusement sermonnés durant la mi-temps par le staff Yenoumou-Theres, le onze de l'ASC Agouado ne fera pourtant pas mieux. Agouado sans réaction allait boire le calice jusqu'à la lie en concédant deux nouveaux buts des pieds de Miguel et Jules Haabo. Score final 3-0, de quoi faire mousser le staff d'Agouado et rassurer Jean-Noël Coupra et Jean-Pierre Haabo le duo d'entraîneurs de l'Étoile de Matoury très satisfaits de la prestation de leurs joueurs très impliqués dans ce match.
Le FC Oyapock confirme sa réputation d'équipe de coupe en éliminant l'ASC Rémire. Laurent Mandé, le gardien de 53 ans, héros de la rencontre n'apparaît pas sur la photo. Il refuse tout cliché de peur qu'un malveillant lui vole son talent légendaire. Souvenez-vous en 1989, la vidéo de Laurent Mandé en train de marquer un but en dribllant l'équipe adverse depuis son camp avait fait le tour du monde. (AM)
ILS ONT DIT
Jean-Pierre Haabo, coach de l'Étoile de Matoury : Ils m'ont fait plaisir
(AM)
Le score peut paraître surprenant car nous ne sommes pas encore fin prêts. Disons qu'on a un bon groupe de vingt joueurs, on essaie de mobiliser tout le monde, il y a encore du travail mais cet après midi, ils m'ont fait plaisir car ce n'était pas gagné d'avance. Il faut qu'ils gardent le rythme et continuent de travailler car la saison ne fait que commencer.
David Théres, coach d'Agouado : Une journée noire
(AM)
Pour des raisons professionnelles, cette semaine a été très compliquée au niveau des entraînements. Une demi-heure avant le match, notre bus a eu une panne. En face, l'adversaire en voulait vraiment. Sur cette pelouse très difficile, on a du mal à poser la balle. On s'y attendait mais après on rate un penalty, journée noire c'est dommage car la coupe était un objectif. On doit se reprendre car on a une commune derrière nous et une communauté à défendre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire