France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FOOTBALL - COUPE DES NATIONS DE LA CARAÏBE

À Porto Rico, la Guyane a toutes ses chances

Ange MARÉCHAL Mercredi 03 septembre 2014
Ce soir, pour voir l'avenir d'un bon oeil, la Guyane devra écarter la Grenade de son passage (photo d'archives)

Ce soir, la sélection de Guyane entre en compétition. Grenade, Porto Rico et Curaçao seront ses adversaires. Les deux premières places sont qualificatives pour le second tour.

À partir d'aujourd'hui et jusqu'au 7 septembre à Porto Rico, la sélection de Guyane joue pour une qualification pour le second tour de la Caribbean Cup. Elle se retrouve dans le Groupe 5 en compagnie de Grenade, Curaçao et Porto Rico. Les deux premiers du groupe seront qualifiés pour le second tour prévu du 6 au 13 octobre à Haïti ou en Guadeloupe.
Arrivée sur place hier, la délégation guyanaise, composée de vingt joueurs et sept encadrants, a pris petit à petit ses repères. Son objectif est de terminer aux deux premières places qualificatives.
La Guyane, qui ne se dit pas favorite mais qui a souvent surpris dans cette compétition, croit en ses chances. « C'est jouable, explique le sélectionneur Jaïr Karam. Mais face à des adversaires qui font plutôt valoir un football physique et un engagement à toute épreuve, il faut que nos joueurs se donnent à fond dans la combativité, qu'ils affichent un état d'esprit conquérant. Le haut-niveau, c'est se surpasser, aller au-delà de ses limites. »
Si le point d'ombre a été les deux défaites en phase de préparation face au Suriname, ce n'était, pour le staff guyanais, « qu'une revue d'effectif, des matchs de réglage, qui de plus est sans les joueurs en provenance de l'Hexagone (Marvin Torvic de Nuremberg, Sylvio Breleur de Belgique, Kevin Rimane du PSG, Boris Kong d'Evry, Gabriel Pigrée de la CFA2 ont rejoint le groupe hier, ndlr) » .
MERILLE : « JE SAURAI APPORTER MES CONSEILS »
Appelé de dernière minute pour pallier l'absence de Jeannot Apaguy, le portier du CSCC Rudy Merille, qui n'était pas en odeur de sainteté avec l'ancien staff des Yana Doko, et qui n'avait pas été retenu depuis deux ans, a été le premier étonné de se retrouver là. « Je ne mettrai pas de coups de bâton à quiconque. Mais sans que je ne démérite, on m'avait enterré et j'avais été carrément écarté. Actuellement, on fait appel à moi, c'est le revers de la médaille. Revenir en sélection, sincèrement, la décision était dure à prendre. J'ai dû concerter ma famille qui n'était pas pour. Mais j'ai mis mon orgueil de côté, et j'ai répondu favorablement parce que c'est le football guyanais qui est en jeu. Durant mon enterrement, j'ai tout de même beaucoup apprécié le parcours des Yana, car le travail avait été bien fait » .
Rudy Merille croit très fort en ce Club Guyane. « Je pense qu'on peut encore effectuer un bon parcours dans cette compétition. Si je ne suis pas titulaire, ce n'est pas important. Je connais plus de la moitié du groupe, les gars qui sont là savent que je suis un leader de vestiaires. Je saurai apporter mes encouragements et mes conseils » . Il espère surtout « que les renforts de l'Hexagone pourront partager leur expérience » .
En tout cas, Mérille part très confiant. « Je n'ai pas peur pour la Guyane. Si on y va avec des doutes, ce n'est pas la peine d'y aller. Malgré nos difficultés dans la préparation, on doit pouvoir relever le défi. Maintenant, à savoir si on terminera premier ou second du groupe, la balle est dans notre camp. C'est faisable, on va passer. »
Programme
- Aujourd'hui à 16 h 30 : Grenade/Guyane
- Vendredi à 19 h 30 : Porto Rico/Guyane
- Dimanche à 14 h 30 : Guyane/Curacao
Délégation de la Guyane
Alain Midjt, chef de délégation, Bernard Lama, manager, Jair Karam, sélectionneur, Marie Rose Carême, adjoint, Eric Edwige, adjoint, Sylvain Eglinger, kiné., Alex Milock, intendant.
Gardiens de but : Jean Baunel Petit Homme. Rudy Merille.
Défenseurs : Marc Edwige, Laurent Ringuet, Samuel Sophie, Johan Appolinaire, Marvin Torvic.
Milieux de terrain : Marvin Desmangles, Kevin Rimane, Marc Arnaud Mona, Rudy Evens, Boris Kong, David Martinon, Sergilio Atouman.
Attaquants : Stephan Clet, Michael Solvi, Gary Pigrée, Orphéo Nalie, Gabriel Pigrée, Sylvio Breleur.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3