En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Un millier de personnes à la marche du collectif

P.R. / JP.B Jeudi 26 Octobre 2017 - 20h02

Afficher toutes les miniatures

Plus de 1 000 personnes ont marché cet après-midi avec le collectif Pou Lagwiyann Dékolé dans les rues de Cayenne. Une marche citoyenne pour réclamer que les Accords de Guyane soient au centre de la visite du président Macron. À l'heure où nous écrivons ces lignes (20h15) les manifestants sont toujours devant la préfecture et demandent à rencontrer le président. 

La manifestation a bien faillit dégénérée en début de soirée devant la préfecture. Des barrières avaient été placées vers l'ancienne poste de Cépérou pour empêcher les manifestants d'approcher le bâtiment. Celles-ci n'ont pas tenues très longtemps.
Une nouvelle manifestation est prévue à Cayenne demain matin à partir de 7h30, à l'appel des Grands Frères. 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Sti973 27.10.2017
Totalitarisme

Je n'ai vu que quelques totalitaires qui - loin de chercher le bien de notre pays - ne cherche que la prise du pouvoir pour le pouvoir.
Du neuf, du changement - oui - mais pas comme cela !
Et heureusement la majorité pense pareil (il n'y a qu'à voir comme la foule du 21 mars a fondu hier comme neige au soleil ; ce que confirme les derniers "sondages" de FG)

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 27.10.2017

Réclamer les accords de Guyane ? Je vois plutôt des gens (les employés de la mairie de Cayenne fermée pour l'occasion ?) qui exigent un changement statutaire ou une indépendance sans passer par les urnes où les Guyanais ont la fâcheuse tendance à voter mal.

Répondre Signaler au modérateur
PEFL 27.10.2017

1000 vous en êtes sûrs ? Ça fait un peu chiffre des syndicats. Les journalistes non guyanais sur place parlaient plutôt de 500.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3