En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Mikael Mancée quitte le collectif Pou Lagwiyann Dékolé

Mardi 18 Avril 2017 - 21h50
Mikael Mancée quitte le collectif Pou Lagwiyann Dékolé
Mikael Mancée (d) lors d'un rassemblement devant la préfecture, le 7 avril 2017 à Cayenne - jody amiet (AFP/Archives)

 Le porte-parole des 500 frères Mikael Mancée a annoncé ce soir qu'il quittait le collectif Pou Lagwiyann Dékolé, déclarant que l'évolution de la mobilisation n'était pas en "adéquation" avec sa vision des choses. Lire ci-dessous sa déclaration à la presse.  

Déclaration à la presse de Mickael Mancée 

Le leader charismatique du mouvement quitte Pou Lagwiyann dékolé. Il estime que la mobilisation doit continuer mais que les modes d'action ne sont pas les bons. "Les décisions du collectif sont prises dans le dos du peuple."
Les barrages, ce sera sans Mikaël Mancée. Dans une lettre envoyée à France-Guyane, le leader charismatique de Pou Lagwiyann dékolé avoue qu'il ne se "reconnaît pas dans les méthodes employées en terme de mobilisation. Elles ne correspondent pas aux idéaux de la marche qui avait attiré à nous les médias nationaux et internationaux." Il précise ensuite sa pensée : "Les barrages ont mobilisé à un moment, mais nous sommes en 2017. Ces façons de faire datent, à mon sens, d'un autre temps."

"Ces barrages étaient nécéssaires à la naissance du peuple guyanais dans toute sa composante. Mais la tendance s’est
clairement inversée. Nous vous écoutons, je vous écoute, sur les barrages, dans les sondages, dans les médias, dans les familles, dans les débats." Et de marteler : "Les décisions du collectif sont prises dans le dos du peuple."
(Plus de détails dans notre édition de ce mercredi)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
24 commentaires

Vos commentaires

Psyché 19.04.2017
Melville et sa diatribe anti-zozo

Qu'il est drôle de lire que ce "caldoche" guyanais se sente Kanak, qu'il est triste de lire qu'il en omets l'histoire, sa propre histoire issus de mouvement migratoire plus ou moins vaste.
Que de rejets de l'autre, serait ce pour se voiler la face sur sa propre médiocrité ? Nul ne saura jamais, pas même lui,
mais ne dit on pas heureux les innocents...ainsi va le monde

Répondre Signaler au modérateur
zipan 19.04.2017
suite

l'aborigène d'Australie non plus n'est pas un neg

Répondre Signaler au modérateur
voilà 19.04.2017
???

Il est où Goudet?Ceci n'est pas un exercice!!!!

Répondre Signaler au modérateur
brigandin 19.04.2017
Apprenons de nos erreurs

L'erreur fondamentale c'est d'avoir oublié que nous sommes pour l'instant et jusqu'a preuve du contraire des français.
La révolte,le ras le bol,l'exaspération,l'envie que les choses changent enfin...Tout cela était incontestable et parfaitement légitime.
Le DRAPEAU GUYANAIS oui bien sur,mais.
Souvenons nous,lors des marches,pas un drapeau français,sur les barrages idem.Techniquement,tactiquement,stratégiquement,mal joué.
Quand on veut quelque chose on caresse dans le sens du poil.
On sollicite l'aide de l'europe,pas un drapeau europeéen.Inconsciement,involontairement,nous avons fait preuve de mépris.
IL faut soigné son imag,faire attention avec les symboles.
D'autres(les palestiniens,les kurdes etc...) quand ils sollicitent l'aide de la france ou de l'europe,ils s'affichent avec leurs couleurs et celle de la france et de l'europe.
Les 500 machins patin couffin là ont voulu dialoguer,négocié d'état à état,absurdité absolu.

Répondre Signaler au modérateur
501 eme Frangin 19.04.2017

Le bateau coule ,les rats quittent le navire! je propose Melville en remplaçant !

Répondre Signaler au modérateur
greg974 19.04.2017

Attention, vous allez être taxé de colonisateur métro qui n'a qu'à rentrer dans son pays s'il n'est pas content d'avoir pillé la belle Guyane. Bref, une chronique du racisme ordinaire des simples d'esprits.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 19.04.2017

Oui, Melville sur le trône avec une couronne sur la tete, le drapeau indépendantiste comme pagne et une plume de ara bien placé

Répondre Signaler au modérateur
501 eme Frangin 19.04.2017

héhé peut-être que "Monsieur Guyane" avait raison ! peut-être que devoir s'expliquer sur la composante des 5oo et de ses donneurs d'ordres devient tout d'un coup problématique pour qui veut continuer a travailler pour l'état colonial ...porte parole ,porte drapeau...responsable! aie le petit Mica risque de mal dormir ! qui va payer les pots cassés ?

Répondre Signaler au modérateur
joko973 19.04.2017
Dommage

M.Mancée a fini par comprendre. Les 500 doivent quitter le mouvement qu'ils se sont fait voler par le MDES/UTG pour d'autres intérêts que le peuple guyanais. Le mot d'ordre a changé: Ceci est un hold up, Guyanais, couchez vous et fermez vos g....es !

Répondre Signaler au modérateur
brigandin 19.04.2017
Aaaahhh !!!

Le policier chanteur 1er ministre de son altesse sérénissime le maréchal empereur a décidé de rentrer dans le rang.Et l'autre le porte parole de ces putchistes,vous savez celui de kourou qui maintenant parle de français en terre de guyane,tchip...
C'est quand que l'on reprends le boulot ?????

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3