France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Les Grands Frères bloquent la Préfecture et demandent l'arrêt provisoire des demandes d'asile

P..E.M / P.R. Jeudi 3 Août 2017 - 10h19

Les Grands frères se sont placés devant la Préfecture depuis 4 h 00 du matin ce jeudi pour en empêcher l'entrée au public. Ils fustigent la gestion du flux migratoire par la préfecture.

Le leader de l'association Mickaël Mancée évoque les cas des demandeurs d'asile dont les demandes sont rejetées sans qu'ils soient reconduits à la frontière.
Les Grands frères demandent ainsi la suspension provisoire des dépôts de demandes d'asile, le temps que l'État gère d'abord celles en cours et tant que le flux ne sera pas contrôlé.
La Préfecture se refuse pour l'instant à tout commentaire.
PLUS DE DETAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
32 commentaires

Vos commentaires

Pistou 09.08.2017
Peuple des Twa

Bj. Faites venir des Twa! Ils veulent juste vivre libre en grande forêt. Vous êtes libres, en sécurité, sans persécution. Accueillez les.

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 05.08.2017

Ce blocage impose plusieurs réflexions.
- L’appel d’air de cette immigration vient de la politique nataliste française, et de toutes les aides qui y sont associées. On a su faire une loi d’exception concernant la coupure du territoire par 3 lignes de démarcation, alors qu’on aurait dû en faire une supprimant les allocations familiales et établissant le droit du sang pour les deux parents.
- Les opérations de reconduites à la frontière ne concernent pratiquement que les surinamais et les brésiliens, qui reviennent dans l’heure, et qu’on attrape trois fois dans la même semaine pour améliorer la politique du chiffre…
- Cette immigration clandestine a quand même servi et sert encore à quelques potes dans la bande de Grands Frères, du « Président des barrages » à ceux qui profitent de cette main d’œuvre servile pour les utiliser à bon compte…

Répondre Signaler au modérateur
MOMO66 05.08.2017
Le plateau des Guyanes...

Il y en a 4 : la Guyane Française, le Suriname, le Guyana (Guyane en français) et une partie des l'est vénézuélien... Guyane est un mot d'origine autochtone (Arawak ou ?) Voulant dire "endroit où il y a les eaux" semble-t-il (Dilo™ en somme), les manifestants devant la préfecture ont un combat citoyen et républicain (Liberté Égalité Fraternité...) car nous pourrions tous pâtir d'un afflue trop important de migrants sur notre terre de surcroît radioactive (toutes les ondes ne sont pas encore connues)... Ce qui explique l'inconfort de beaucoup, c'est pourquoi en Guyane Française il y a peu d'habitants pour une superficie grande comme l'Autriche (pour d'autres le Portugal).

Répondre Signaler au modérateur
xxl 04.08.2017
RIEN A FAIRE

en guyane y a rein à faire, quelques entreprises pour couper l'herbe c'est tout.
Comme activité se réunir devant les chinois pour boire quelques canettes de bière.

Répondre Signaler au modérateur
René 04.08.2017
Quel héroisme

Il y a juste un vieil air..... d' autrefois.
Les squelettes des ancêtres doivent s'entrechoquer dans les cercueils à force de bondir d'indignation.
Vous n'avez pas honte,non?!

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 04.08.2017
Propagande

Les grands nous refont le même coup que les 500 en février dernier : on se fait une pub sur des thèmes à la mode et on finit par bloquer la Guyane durant un mois...
On prend les mêmes, on retire les masques et on recommence...
Même si il y a de gros problèmes en guyane, on ne nous la fera pas 2 fois...

Répondre Signaler au modérateur
Josse 04.08.2017

C'est tout à fait ça !!!

Et demain les grands sages de l'UTG, MDES et autres indépendantistes vont ressortir de leurs tanières.

L'histoire est un éternel recommencement. Mais ils ne font ça QUE pour le bien de nous tous.... sisisi, il faut les croire, ils le disent !!!

Petite question: qui sponsorisent les grands frères?? ...Volvo, Hyundai ???

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 04.08.2017
Sponsort

Pour le moment, peu de moyens financiers.
Pour l'instant et depuis avril dernier, le concessionnaire se montre discret, on verra bien si il continue à se terrer ou ressort de son terrier au risque de tomber sur un renard en uniforme…

Répondre Signaler au modérateur
Philippe357 04.08.2017
Réaction très légitime et courageuse

À force d'être tolérant nous paraissons faibles, la Guyane ne trace pas son avenir, elle le subit, imposé par ceux-là même qui ne respectent pas la patrie qui les nourrit. Si l'immigration clandestine et ces occupations qui en découlent, ne sont pas nos seuls fléaux, la réaction patriotes des GF est très justifiée, Bravo.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 04.08.2017
Guyane saturée

On ne peut que saluer cette opération. La Guyane n'offre aucune perspective économique pour ces gens. Pire, ils sont tous issus d'une même communauté qui va former (et forme déjà) un bloc ethnique non soluble qui d'ici quelque années sera majoritaire. C'est la porte ouverte à la fracturation de notre société, et cela n'augure rien de bon. Notre système est saturé par ces personnes, non diplômées et illettrées pour la majorité. Nous n'avons rien à gagner en ouvrant nos frontières au tout venant, au contraire.
Ceux qui ne comprennent pas cela sont totalement déconnectés de la réalité Guyanaise.

Répondre Signaler au modérateur
joko973 05.08.2017

D'accord avec eux, à condition qu'ils ne nous embarquent pas dans d'autres revendications et blocages. On s'est fait avoir une fois, pas deux...

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 06.08.2017
Ce sont les mêmes…

Ce sont ceux qui ont obligé les magasins à fermer, bloqué les routes, bloqué le port, voulu retirer le drapeau français de la prefecture en envoyant le numéro 2 de la securité en guyane a l'hosto sont là… ils nous ont dejà eu une fois… méfiance… méfiance…

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3