En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
AÉROPORT

Les contrôleurs aériens en grève

A.G. Mercredi 13 Septembre 2017 - 10h02
Les contrôleurs aériens en grève
Les contrôleurs aériens attendent toujours des renforts (photo d'archives)

La menace de grève des contrôleurs aériens est mise à exécution dès aujourd’hui. Il faut s’attendre à des retards et perturbations sur les vols nationaux et intérieurs.

Après trois jours de négociations, aucune solution n’a pu être trouvée entre les bureaux nationaux de deux des syndicats des contrôleurs aériens du centre de contrôle de l’aéroport Félix Éboué et la direction générale de l’aviation civile (DGAC).
« La DGAC refuse catégoriquement d’avoir recours au plan de contingence (lire notre édition du vendredi 8 septembre) et essaie de nous acheter avec des mesures sans vraiment proposer quoi que ce soit pour la sécurité » explique Nicolas Ratto, représentant syndical de l’Unsa-ICNA.
La menace de grève est donc mise à exécution dès aujourd’hui. Il faut s’attendre à des retards et perturbations sur les vols nationaux et intérieurs. Cependant un service minimum sera assuré. « Même si nous sommes en grève demain nous serons obligatoirement cinq contrôleurs aériens car notre métier est assujetti au service minimum. Vu l’importance que représente le trafic écoulé par les contrôleurs de Cayenne, l’aéroport ne pourra pas tourner à un rythme normal ».
PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire