En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Les 500 frères devant les consulats

P.R. Vendredi 17 Mars 2017 - 06h53

 Les collectifs Les 500 frères contre la délinquance et Trop Violans sont actuellement postés, encagoulés, devant les consulats du Suriname, du Guyana et d'Haïti à Cayenne.

Ils dénoncent le manque de coopération inter-régionale entre la France et ces pays, notamment en ce qui concerne l'extradition de leurs ressortissants. Ils ont érigé un barrage sur l'avenue Léopold-Heder, après le croisement de la rue François-Arago. Le mouvement se joint ainsi à celui des socioprofessionnels qui bloquent la CTG et la Préfecture depuis hier. Ces derniers donneront une conférence de presse ce matin à 8h00.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
21 commentaires

Vos commentaires

Monte-Cristo 20.03.2017

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
kiwaçé 18.03.2017
Lol

Ils vont pa s habiller en blanc quand mm c pas un mariage...

Répondre Signaler au modérateur
Lokalman973 18.03.2017
Censure?

Étrangement mon commentaire n'a pas été publié à quoi bon permettre à la population de s'exprimer si c'est pour cela

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 18.03.2017

Pourquoi pas le consulat du Brésil ?
Parce que les brésiliens ne posent pas autant de problèmes que les autres populations immigrées en Guyane.
Non, je blague.
En fait, les mouvances indépendantistes (les 50 frères en font indéniablement partie, même s'ils s'en défendent, on est pas con à ce point) ont toujours entretenu des liens particuliers avec notre voisin brésilien. Dans les années 90, ils ne s'en cachaient pas, jusqu'à que ce cela commence à interpeller certains services (j'en dirais pas plus).
Outre l'admiration pour ce pays, des positions prises par certains, je pense notamment à des discours légitimant une appartenance culturelle et géographique de la Guyane avec le Brésil, peuvent effectivement poser question.

Répondre Signaler au modérateur
alfredo 02.04.2017
Independantistes!!??

Il est dommage que votre analyse perde de son intérêt avec ce jugement non fondé par les faits et complètement faux au regard d'une analyse même sommaire. Mobilise?s au titre de la profonde injustice de? désengagement de l'Etat, contrat de plan après contrat de plan, les 500 restent fondamentalement pour le maintien du système actuel à condition qu'il soit plus "juste". Illusion totale à contre-courant de l'histoire où la France n'a plus les moyens de gérer ses outre-mer et ses priorités hexagonales faites de déstructuration de son patrimoine industriel en particulier...

Répondre Signaler au modérateur
Matouryman 18.03.2017
Frères de la côte

Pourquoi pas le consulat du Brésil ?Merci pour celui qui a posé la question !

Répondre Signaler au modérateur
jess 17.03.2017

rien à foutre que les pauvres viennent ici que pour le social
nous nous allons dans ces pays avec nos euros et nous dépensons
les gens de la conférence peuvent partir

Répondre Signaler au modérateur
jeje973 17.03.2017
Mes frères

Zot oublié bloqué consulat do Brasil !

Répondre Signaler au modérateur
Betty12 17.03.2017
Voilà ???

Pourquoi tant de déni ?

Répondre Signaler au modérateur
alfredo 17.03.2017
La dernière de la classe

Si ne ne vivais en Guyane ne n' aurais même pas participé à ce débat en mise dialogue de sourds. La Guyane sera toujours la dernière de la classe en buvant sur des illusions, en gobant toutes les manipulations les plus grossières, en étant très petite France pendant que le Préfet rigole, en jugeant comme un exploit l'immersion dans 2 squats...mais bizarrement pas ceux de Balata où il y a des bandits dangereux, et surtout plus paternaliste que les français en ne respectant pas nos voisins régionaux avec qui l' histoire et la géographie nous lie à jamais...car si l'Etat ne fait pas son boulot sanctionnons le! Bon bien sûr.. être borné, chauvin ET ignare tel serait le destin du peuple de Guyane où mes enfants sont nés après 10 générations de présence de la famille...

Répondre Signaler au modérateur