En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

La vision de Mikael Mancée pour la Guyane

BD et HRE Mercredi 25 Avril 2018 - 19h53

Comme annoncé, Mikael Mancée a donné rendez-vous aux guyanais lors d'une rencontre publique, ce mercredi soir à la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Guyane.

L'ancien leader du mouvement social de mars-avril 2017 est intervenu seul dans une salle comble, pour partager sa vision de la Guyane de demain.

Avant d'évoquer la délicate question de l'évolution institutionnelle, l'ancien membre des 500 frères s'est positionné sur les questions relatives à la culture, au foncier, à la santé, à l'éducation ou encore la justice.

Se voulant humble, le militant s'est appuyé sur l'intérêt de consulter des experts dans ces domaines et surtout de "regarder ce qui se fait ailleurs pour progresser""

Non avare d'analyses percutantes, Mikael Mancée considère que sur le plan économique "nous ne sommes que des marchés pour ceux qui sont de l'autre côté de l'atlantique, ils nous ont formaté" insiste-t'il.

Sur fond de différents extraits musicaux , l'homme a souhaité délivrer un message clair.

Fidèle à son habitude, il a tenu un discours clair et souvent provocateur pour éveiller les consciences à l'image de cet appel à la responsabilisation " la rue à de l'amour pour tout le monde, ne laissons pas nos enfants aller chercher dans la rue, l'amour qu'ils peuvent trouver chez nous".

Devant les personnalités et les représentants de la société civile, le leader charismatique s'est exprimé durant une bonne partie de la soirée.
Des propos et des réactions que vous découvrirez plus en détails sur www.franceguyane.fr et dans notre édition papier de demain.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
34 commentaires

Vos commentaires

Ergo sum 03.05.2018

Anti-blanc et coloré guyanais sont pour exprimer ce que d'autres n'expriment autrement que par leurs attitudes... Comme vous. Vous le savez et m'attribuer un esprit tordu et malsain. Venant de vous c'est un compliment.
Réduire la distinction raciale au seul national-socialisme s'apparente à la débilité et aussi à la mauvaise foi après une histoire coloniale aussi nourrie.
Cette réduction à l'hitlérisme cherche à faire oublier que l'esclavage a été justifié par l'absence d'âme des Noirs... Ce qui n'en fait pas une "théorie" pour autant, seulement une justification confortable.
Vu de l'extérieur toute religion semble étouffer la liberté individuelle et semble manipuler les disciples. Vous ne le saviez pas ? Je ne vois pas votre ordre public menacé par les églises chrétiennes mais je vois l'ordre public utilisé comme outil de dénigrement et de contrôle.
Les soi-disant dérives de 2017 ne sont sectaires que d'après vous.

"réponse extrémiste, fanatisme, maux, révolution malsaine". Vous ne seriez pas anti-révolutionnaire et par conséquence anti-républicain par hasard :-))) ? A votre poste ce serait plutôt étonnant.

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 05.05.2018
Reveille toi, missié

Tu ne le sais peut-être pas, mais l'esclavage a été aboli par nos frères "blancs" il y a plus de 100 ans... Si il existe encore des survivants de 39\45, il n'en reste plus un seul de la traite négrière...
La Guyane est une terre métisse composée d'indiens et de migrants ou de descendants de migrants dont les esclaves faisaient aussi partie.
Apprends donc à accepter de vivre avec des gens qui n'ont ni ta culture ni ta couleur de peau, et tu ne t'en porteras que mieux !

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 05.05.2018

Votre rabâchage des lieux communs qui plus est sans rapport avec le sujet ce qui est l'attaque hominem que vous portez contre M. Mancée marque la fin de la discussion.
C'est ce qui est ennuyant avec vos semblables : l'incapacité à tenir des échanges honnêtes sur le plan intellectuel. Vous êtes lâches au quotidien, attaquez bassement et anonymement et fuyez la contradiction.
Après vous pleurnichez sur l'état du pays comme s'il n'était pas de votre oeuvre et dénoncez les postures des Guyanais comme si vous ne les aviez pas provoqués.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 03.05.2018
Monsieur Guyane

Oui, c'est la définition exacte de secte, la définition originale, le sens religieux. Et ? Qu'en déduisez-vous ? Le déplaisant est que vous croyez bon d'en tirer des jugements douteux, jusqu'au dénigrement de M. Mancée.
Le mot clé que vous ne remarquez pas est le mot OFFICIEL. Tout courant de pensée, philosophique ou politique entre à sa naissance dans cette définition. Tout.
Secte est un enseignement qui n'est pas officiellement reconnu. Badaboum. Que vaut l'OFFICIEL en philosophie et en spiritualité ? Méfiance, dénigrement, contrôle, persécution, oppression. Vous y êtes, Monsieur Guyane.
La chrétienté a débuté en tant que SECTE. Pour le judaïsme elle est encore et toujours une secte ramifiée. Vous auriez certainement participé à la persécution des premiers chrétiens. Vous auriez massacré les cathares puis les protestants. Parce que leurs idées n'étaient pas "officielles".
Aujourd'hui vous auriez envie de mitrailler les fidèles de ces "sectes" qui prolifèrent ?
Le sectaire n'est pas le fidèle d'une "secte", mais celui qui l'attaque au nom de l'OFFICIEL.
Foutez la paix à la chose religieuse et ne dénigrez personne sur cette base, espèce de SECTAIRE.

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 03.05.2018
Définition secte, suite...

Quelque points que tu ne vois pas, ou n'a pas envie de voir dans la définition des sectes, c'est :
-suspectés d'une part d'étouffer la liberté individuelle au sein du groupe
-manipuler mentalement leurs disciples
-menacer l'ordre public.
Et ça nous y avons eu droit l'an dernier durant la grêve générale, que ça te plaise ou non, nous avons connu des dérives sectaires.
Je le dis et le répète, les problèmes légitimes d'insécurité que nous subissons tous ne doivent pas servir de prétexte à nous faire prendre un chemin dont la situation à l'arrivée serait pire que ce que nous vivons aujourd'hui.
Il y a des gros problèmes ici, il faut être aveugle pour ne pas le voir, mais la solution miracle n'existe pas hélas...
Et c'est certainement pas les acteurs des barrages passés (pour ne prendre que les noms en "M" de moukin à mancé en passant par mangal, qui nous sortiront de la M...)

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 03.05.2018

On peut aussi se poser des questions sur la définition très subjective de "secte" ou sur les états d'âme de Monsieur Guyane mais il vaut mieux en rire.
Le principal danger reste la divergence entre les Monsieur Guyane aux motivations douteuses et la population guyanaise.

C'était aussi de Gaulle et lui plus encore. Monsieur Guyane va nous apprendre encore que Mitterrand n'avait pas d'astrologue attitrée à son service... Certes, face à un président de la République mystiquement discutable le coloré guyanais doit être souillée à tout-va uniquement parce qu'un pasteur local a dit du bien de sa personne...
Beurk, Monsieur Guyane. Après vous pleurnichez sur des attitudes anti-blanc de ces gens.
Qu'est-ce que la théorie des races ?

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 03.05.2018
définition, secte : cette définition n'est pas de moi...

Le mot « secte » désigne plus généralement un ensemble d'individus plus ou moins important qui s'est détaché d'un enseignement officiel philosophique, religieux ou politique pour créer leur propre doctrine, et qui travaillent à faire valoir et imposer leur point de vue dans le monde.Les responsables de ces groupes sont souvent suspectés d'une part d'étouffer la liberté individuelle au sein du groupe ou de manipuler mentalement leurs disciples, en s'appropriant parfois leurs biens et les maintenant sous contrôle entre autres par la fatigue, et d'autre part de menacer l'ordre public.

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 03.05.2018
Réponse à "Qu'est-ce que la théorie des races ?"

Le simple fait de parler de "anti-blanc" ou encore de "coloré guyanais" montrent un certain état d'esprit tordu et malsain.
Pour répondre à ta question :"Qu'est-ce que la théorie des races ?"
Je ne développerai pas un tel sujet qui a été universellement condamné par l'ensemble des nations et a entraîné la mort de millions de personnes entre 1933 et 1945.
Il faut juste en retenir que face à certains maux, proposer une réponse extrémiste et en provoquant le fanatisme et l'endoctrinement des populations cela peut entraîner des maux bien pires que ceux que l'on voudrait combattre.
A titre d'exemple, ici en Guyane la lutte contre l'insécurité ne doit pas servir de prétexte à une révolution malsaine dont personne n'a envie. (à par toi peut-être?)

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 02.05.2018
membre d'une secte et alors?

Il existe une différence entre être roi à l'époque de l'obscurantisme, et avoir été le leader charismatique de la marche du 28 mars, ce qui fait de lui un homme public.
Le fait d'appartenir à une secte en dit long sur le parcours et les tourments contradictoires de l'un de ses membres. Lorsqu'il arrive à réunir plusieurs dizaines de personnes et rallier des journalistes à sa cause, on peut se demander ou nous allons...
On peut se poser des questions sur les dérives et l'influance du "patron", ou encore "pasteur" ou tout simplement le gourou de la secte en question au travers son "messie" sur une partie de la population Guyanaise, et c'est là le principal danger.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 01.05.2018

La maman de Mancée vit encore ? Zut, alors on ne peut l'accuser de l'avoir mangée.
Comment pourrait-on le salir ?

Les rois de France se disaient investis par volonté divine. Les monarques républicains prennent des références antiques et astronomiques :-) laïcité oblige....
De Gaulle a prétendu d'avoir fait "don de sa personne à la France" : rien que cela ! Mitterrand n'a pas cru que Dieu guide ses pas. Lui, s'est fait appeler tout simplement "Dieu" à l'Elysée.

Arrive alors de Métropole un certain Monsieur Guyane pour reprocher à M. Mancée son appartenance à une église quelconque (ce qui est pourtant un élément de sa vie privée) et l'avis d'une tierce personne. Comble.
Il étale aussi les prétendues difficultés de Mancée, nées de son engagement public, ce qui force plutôt le respect devant l'abandon de sa carrière de fonctionnaire de police.

Continuez, Monsieur "Guyane".

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 02.05.2018
Revise ton histoire...

Je te cite
"De Gaulle a prétendu d'avoir fait "don de sa personne à la France"
Revise ton histoire,c'etait pas de gaulle, mais le marechal petain.
Avec de telles réferences, il y a de quoi s'inquiéter, il ne manque plus qu'a prétendre que la theorie des races revenait à churchill et non pas à hitler... On y arrive... La guyane est en marche, je le sens...

Répondre Signaler au modérateur