En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
SOCIAL

La présidente du conseil de surveillance du Char démissionne

M.J. Vendredi 15 Septembre 2017 - 11h11
La présidente du conseil de surveillance du Char démissionne
Cathia Anatole (à droite) à côté d'Agnes Drouhin, directrice du Char

Cathia Anatole a annoncé sa démission, ce matin, de son mandat de présidente du conseil de surveillance du Centre hospitalier Andrée Rosemon (Char) de Cayenne.

"Cette décision devait être prise en raison d'une éthique personnelle et professionnelle ne permettant pas de poursuivre dans le compromis, les apparences et les stratèges n'ayant pour seule finalité que la préservation d'intérêts politique", a-t-elle écrit dans une lettre ouverte adressée à ses collègues et concitoyens.

Dans le courrier, elle n'apporte pas plus de précisions sur ces stratégies qu'elle "ne cautionne pas", et ne nomme personne en particulier. Le conseil de surveillance, composé de Christophe Lebreton, président du comité médical d'établissement (CME) et de Patricia Saïd, secrétaire générale 1ère adjointe de l'UTG-Santé, avait été ébranlé par une grève du personnel du Char courant de mars à juin. Contactée ce matin, Patricia Saïd a indiqué ne pas être destinataire de la lettre de Cathia Anatole.

"Elle a présidé la commission paritaire la semaine dernière et à aucun moment elle n'a fait part de son intention de démissionner", commente Patricia Saïd. Cette démission en appellera visiblement d'autres puisque Cathia Anatole évoque "une démission progressive de ses fonctions politiques". Elle cumule en effet plusieurs mandats, celui de présidente de la fédération hospitalière Guyane, de conseillère communautaire à la Communauté d'agglomération du centre littoral (CACL) et celui de conseillère municipale à la ville de Matoury.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

501 eme Frangin 16.09.2017

Comme il serait bon qu'elle précise ses raisons ...Comment? cet hôpital en decrepitude ne le serait que du fait d'un jeux politique ? on veut des noms!!!

Répondre Signaler au modérateur