France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Grève au CHK : nouvelle rencontre demain

Aurélie PONSOT Lundi 7 Janvier 2019 - 14h55
Grève au CHK : nouvelle rencontre demain
Les grévistes du CHK

Depuis le 10 décembre le centre hospitalier de Kourou est en grève. Mardi après midi, une nouvelle rencontre entre l'Agence Régionale de Santé (ARS), les grévistes et les élus qui soutiennent ce mouvement se tiendra à Kourou.

La direction de l'hôpital qui a déclaré ne rien pouvoir faire concernant les trois principales revendications du syndicat UTG (reprise de l'ancienneté, paiement des astreintes et subvention du CNES), est également dans l'attente d'éventuelles propositions qui pourraient arrêter ce conflit, conséquence du passage du privé au public.

Antoine Karam, sénateur de la Guyane, Rodolphe Alexandre, président de CTG et Jean Claude Labrador, vice président de la CTG ont adressé un courrier il y a dix jours à Agnès Buzin, Ministre de la Santé, Gérald Darmanin, Ministre de l'action des comptes publiques, ainsi qu'à Annick Girardin, Ministre des Outre-mer.  Chacun attend ses éventuelles retombées.
• PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Paassy 08.01.2019
Lajan lafrans a sa nou lé !

L'UTG ne cesse de hurler depuis 40 ans que le centre spatial guyanais est une enclave coloniale qui a "blanchi" Kourou, et là il pleure pour ses subventions ? wè papa !

Répondre Signaler au modérateur
kiki973 07.01.2019
Encore un effort pour atteindre le niveau du CHAR

Un établissement public où on devient fonctionnaire sans passer de concours
Un établissement public financé grâce aux dons d'entreprises privées
On s'est mal aiguillé en refusant des offres du privé, le CMCK est en voie de Charisation
Comme d'habitude les gens friqués prendront l'avion...

Répondre Signaler au modérateur
A la une