France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Mikaël Mancée : "Il va falloir durcir le mouvement"

France-Guyane Mercredi 12 Avril 2017 - 11h55
Mikaël Mancée : "Il va falloir durcir le mouvement"
Mikaël Mancée (archives)

Le collectif Pou Lagwiyann dékolé doit s'exprimer sur la suite du mouvement dans la soirée par communiqué. Mais c'est demain que seront apportées les précisions sur la manière dont le mouvement se poursuivra. Pour le leader des 500 Frères, "on n'est pas à l'arrivée, on est au début".

On saura demain quelle forme prendra le mouvement social dans les prochains jours. Mikaël Mancée, des 500 Frères, l'a confirmé ce midi. Plus tôt dans la journée, la communication avait été fluctuante sur le sujet, avec d'abord l'annonce d'une déclaration à 16 heures. Il y aura, finalement, un communiqué de presse à 18 heures, puis une déclaration demain.
D'ores et déjà, Mikaël Mancée juge que "le gouvernement a la volonté de nous laissés dans l'état de crise". Ce mercredi matin, à l'issue du conseil des ministres, le chef du gouvernement Bernard Cazeneuve a fait savoir qu'il demandait au préfet de mettre en place le comité de suivi des accords catégoriels d'ici jeudi prochain. Le préfet a confirmé qu'il le fera, au niveau national avec Jean-François Cordet, et au niveau local avec lui pour mener les travaux.
D'ores et déjà, Mikaël Mancée promet un durcissement. "Face au mépris du gouvernement, il va falloir durcir le mouvement", a-t-il lancé ce mercredi midi sur la 1ère, tout en refusant de donner des détails jusqu'à demain : "Patientez jusqu'à demain. Vous saurez exactement où nous en sommes (...) On continuera de faire des choses que personne n'a jamais vu (...) On est conscient que le combat sera long. On est prêt (...) On n'est pas à l'arrivée, on est au départ."
Ce mardi, en marge du rassemblement à Saint-Laurent, Manuel Jean-Baptiste, du collectif des Iguanes, a indiqué qu'il « est porté une réflexion sur une modification de la stratégie... L'assouplissement des barrages, on y réfléchit. » Pour la mener à bien, le collectif a lancé une consultation en ligne. Cette réflexion doit se poursuivre entre les membres du collectif Pou Lagwiyann dékolé, ce mercredi en début d'après-midi.
Depuis plusieurs jours, certains appellent à un assouplissement des barrages. D'abord Stéphane Lambert, du Medef, qui fait tout de même partie du collectif. La contestation contre les barrages a ensuite pris plusieurs formes : page Facebook, pétition, marche à Kourou.
Ce matin, un nouveau rassemblement a eu lieu à Cayenne. Il n'a pas attiré la foule mais les participants, comme ce mardi à Kourou, se sont rendus auprès des forces de l'ordre pour dénoncer l'entrave à la circulation provoquée par les barrages.
Les opposants aux barrages se sont rendus au commissariat de Cayenne, ce mercredi matin, sous les yeux de certains passants parfois favorables aux barrages (MJ) -

Mikaël Mancée a dénoncé le comportement de ces manifestants, toujours sur la radio publique : "Si on avait des choses à nous dire, ils pouvaient venir nous voir (...) Est-ce que c'est comme ça que (les opposants aux barrages) veulent nous aider ? Ils n'avaient qu'à venir nous voir et nous proposer leurs solutions."

(Suivez-nous toute la journée sur notre page Facebook, notre compte Twitter et demain dans notre édition du jour).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
53 commentaires

Vos commentaires

Azouren 16.04.2017
Député

J'invite Mikaël Mancée à se présenter aux élections législatives.

Répondre Signaler au modérateur
Azouren 15.04.2017
Anecdote vécue antanlontan ...

Donc mouvement social à l'université ; blocage des cours avec vote des étudiants en main levée. Sauf que le temps passant, les étudiants étrangers n'ayant rien à perdre étaient "enragés" pour aller jusqu'au bout. Jusqu'au bout de quoi ; personne ne savait évidemment.

Vu la situation bloquée, l'Administration a évoqué l'hypothèse de supprimer la session de juin pour nous envoyer tous en session de septembre. Un nouveau vote a été réclamé dans un tumulte incroyable ; ceux qui partaient à l'armée étaient coincés.

J'ai osé lever le doigt pour solliciter un vote à bulletin secret qui a été accepté. A l'unanimité, le résultat fut sans appel : reprise des cours immédiat, le mouvement était ipso facto terminé. J'ai alors appris beaucoup, sur la nature humaine en 5 minutes. Comme chez les animaux, il y a dominants et dominés chez l'être humain. On peut comprendre alors pourquoi la monarchie française a duré 1700 ans !..

La démocratie des urnes a du bon quand même. Le collectif "Truc-Machin" pourrait s'en inspirer ; "we can dream" would say Martin Luther King ...

Répondre Signaler au modérateur
Azouren 15.04.2017
Anecdote vécue antanlontan ...

Il fut un temps où le service militaire existait. A l'époque évoquée, j'achevais un cycle universitaire dans l'hexagone pour accomplir à "l'insu de mon plein gré" mon devoir militaire
A suivre ...

Répondre Signaler au modérateur
Azouren 15.04.2017
Hurluberlus

Hurluberlu : définition = "personne étourdie, écervelée qui se comporte avec extravagance".

Qui se souvient de Georges Boulanger ? Personne !

Qui se souvient d'Alain Geismar ? Personne !

Qui se souviendrade Mikaël Mancée ? Évidemment personne !

Répondre Signaler au modérateur
blabla 15.04.2017

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
lori_guyane 14.04.2017

ou alors il s en sert pour se présenter aux prochaines élections ?

La cagoule, c est bien sa fait peur et sa oblige à fermer ton commerce : sa rappele certains films avec des gens en chemise, non ?

Les 500 sont combien en vrai : 20 ? plus ?

Répondre Signaler au modérateur
louisderouvroy 14.04.2017
accoutrements ridicules

en effet, des Cagoules et des uniformes noirs, c'est ringard. Ils seraient bien mieux en chemises brunes, eux qui reprennent à la virgule près les thèses de la LE PEN.

Répondre Signaler au modérateur
louisderouvroy 13.04.2017
Mickael Rancée- prochainCD

Mickael Rancée de policier s'est reconverti dans la chanson. Toute cette affaire n'est que pur marketing dans la perspective de la prochaine sortie de son CD. ceux qui ne l'ont pas compris font preuve de naiveté car si Rancée pensait à la Guyane, ça se saurait.

Répondre Signaler au modérateur
brindille 13.04.2017
Intérêt ?

Je n'ai rien contre ce mouvement, il a même toute sa place. Mais quelqu'un peut-il m'expliquer son intérêt à UN MOIS des présidentielles ? Les hommes politiques jouent aux intéressés, mais soyons sérieux, c'est bien le cadet de leur souci actuellement, franchement !!!

Répondre Signaler au modérateur
pierre dangle 13.04.2017
Ave mika

Moi ce n'est pas le stratège qui me dérange, c'est la stratégie. Venant de la "com" je vois le jeu de la montre. Si la stratégie a été de galvaniser le peuple en ne cherchant pas à anticiper les suites, liées au succès indéniable de cette campagne, alors on est mal barré. Car une stratégie qui vise à jouer la montre pour élaborer une stratégie...c'est vieux comme le monde et visible à des kilomètres.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3