France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Guyane: une décision sur la poursuite du mouvement attendue jeudi

Jeudi 06 avril 2017
Guyane: une décision sur la poursuite du mouvement attendue jeudi
Des manifestants guyanais aux abords du Centre spatial de Kourou, le 4 avril 2017 - jody amiet (AFP/Archives)

Le collectif "Pou La Gwiyann dékolé", après une brève occupation "symbolique" du Centre spatial de Kourou, a promis de "durcir" le mouvement de contestation démarré il y a plus de deux semaines en Guyane, mais la population est partagée sur sa poursuite.

"La décision sera prise" jeudi, a indiqué l'une des membres du collectif à l'AFP, sans plus de précision. Aucun élément formel sur la poursuite ou l'interruption du mouvement n'avait filtré à 17H00 (22H00 à Paris).

"Il est temps d'arrêter la crise", a estimé la mairesse de Cayenne Marie-Laure Phinera-Horth (PS), interrogée par l'AFP. "Economiquement, nous étions déjà dans le rouge, là c'est pire", a poursuivi l'élue, pour qui il faut désormais "attendre le nouveau gouvernement" issu de la présidentielle dans dix-sept jours avant de se mobiliser à nouveau, les revendications étant "légitimes".

"Aujourd'hui, je donne des vivres à des familles en attendant le retour à la normale, que j'espère lundi", a également déclaré l'élue.

Les Guyanais se montraient extrêmement partagés au sujet de la poursuite du blocage, dont l'organisation passe essentiellement par les réseaux sociaux et certaines radios. Dans le centre de Cayenne jeudi, la plupart des magasins avaient rouvert leurs portes et les passants étaient plus nombreux.

"Il n'y aura plus d'adhésion large si des gens crèvent de faim et que l'activité s'effondre", pestait un Guyanais dans un groupe de discussion WhatsApp, constamment abreuvé de messages, alors qu'un autre participant appelait à aller "au bout des choses".

Une "grève générale illimitée" a été décrétée le 25 mars en Guyane. Mais l'activité économique, du fait des barrages installés dans les villes, est stoppée de fait depuis plus de deux semaines.

Le blocage du port de Cayenne, par lequel passent plus de 90% des importations et exportations de la Guyane, induit en outre des pénuries. Dans les supermarchés, les rayons de produits frais sont complètement vides.

- Pénurie -

Il faut "envisager la levée des barrages" sans quoi "le département devra faire face à une pénurie alimentaire de produits de première nécessité", ont estimé dix importateurs de l'agroalimentaire dans un communiqué. "Six navires sont déjà repartis depuis le début du mouvement et les magasins sont déjà en rupture de produits de base tels que l'eau, la farine, le lait, la viande", ont-ils observé.

Tous les vols ont été annulés jeudi à l'aéroport de Cayenne, après qu'une grève a touché cette infrastructure qui fonctionnait déjà a minima.

"Les négociations sont en cours" avec les pompiers, qui ont cessé le travail, a indiqué la Chambre de commerce, gestionnaire de l'aéroport Félix-Eboué, ajoutant que tous les vols avaient été annulés ce jeudi. "Et s'il n'y a pas de pompiers, les pilotes ne peuvent pas atterrir car il faut un minimum de sécurité", a indiqué un personnel de l'aéroport.

La Guyane, vaste territoire d'Amérique du sud (83.000 km2) situé à 7.000 km de Paris, connaît depuis plus de deux semaines un mouvement social d'une ampleur inédite, qui repose sur des revendications sécuritaires, économiques et sociales. Il dénonce aussi le sous-investissement de l'Etat en Guyane depuis des décennies.

Mercredi, le collectif "Pour la Gwiyann dékolé" (Pour que la Guyane décolle), qui le pilote, s'est retiré du Centre spatial de Kourou, qu'il avait occupé "symboliquement" une nuit durant.

Le retrait s'était décidé après la tenue à l'Elysée d'un conseil des ministres qui a validé un plan d'urgence de plus d'un milliard à destination de la Guyane. Mais le collectif exige 2,1 mds d'euros supplémentaires.

Alors que les "428 propositions du collectif" guyanais ont "été travaillées en totalité" et que le plan gouvernemental y répond "à hauteur de 75%", la ministre des Outre-mer a indiqué mercredi que le gouvernement ne souhaitait pas "engager l’Etat sur des mesures qui n’auraient pas demain de réalité".

Bernard Cazeneuve a annoncé de son côté dans un entretien au quotidien régional France-Guyane qu'un "groupe de suivi" allait être mis en place pour "poursuivre les discussions" sur le plan d'aide.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
13 commentaires

Vos commentaires

Kikoi 08.04.2017
c'est pas assez dur

Déjà qu'on est privé de liberté, durcir le mouvement pourquoi faire ?

Répondre Signaler au modérateur
René 06.04.2017
Ivresse du pouvoir

Syndrome d'Hubris.

Répondre Signaler au modérateur
xxl 06.04.2017
bon ké sa

pendant quinze jours c'est les chinois qui s'enrichissent avec la complicité de l'état, CAF et la POSTE, toutes les postes comme par hasard ouvrent et tous les versements effectués, cherchez à comprendre.

Répondre Signaler au modérateur
SAINTFA 16.04.2017
Les chinois responsables de la fin du monde !

D'abord, cette personne m'a l'air d'être bien renseignée, seulement en apparence.
Mais je perçois encore une fois, une attaque contre "les chinois" accusés pour un oui ou pour un non de tous les maux !

Ensuite, permettez moi de vous assurer que pour "s'enrichir" comme vous le dites, il y a tout de même de bien meilleures conditions qu'actuellement.
N'en doutez pas, nous nous en passerions bien, si ce n'est que nous aussi avons été engagés comme tout Guyanais, dans ce combat !
Pour vous en convaincre, puis-je simplement vous rappeler que parmi d'autres revendications, les Commerçants chinois avant quiconque pour le coup, sont les plus exposés à l'insécurité et donc directement concernés.

Enfin, en situation de rupture de normalité comme maintenant, les Commerçants (tous), qu'ils le veuillent ou non, ont de fait, le rôle d'alimenter la population !

Quelle "Bataille" voulez vous mener avec la population contre vous ?
A contrario, en suggérant le blocage de la CAF que recherchez vous ? Le Chaos ?

Dans tous les cas de figure, vos intentions ne sont pas claires et malsaines.
A bon entendeur...

A.Chung
Président de l'Ass. Chinoise
de l'Ouest.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 06.04.2017
Pour ceux qui doutent

Pour ceux qui doutent que le Kollectif pou dekalé la Gwyann est noyauté par l'UTG, voici une photo de famille prise en 2015 lors d'un énième conflit à EDF avec l'UTG éclairage : http://www.franceguyane.fr/actualite/societe-social-emploi/edf-la-greve-se-poursuit-quoi-qu-il-en-coute-265455.php
C'est bien simple, cette photo aurait pu être prise aujourdhui, ce sont rigoureusement les mêmes personnes (goudet, rimane, darnal, ect...), avocats indépendantistes compris.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 06.04.2017
Nou tchou plein ké sa

Passer comme ça de 2,5 à 3,1 milliards est complètement délirant. Le collectif UTG vit sur quelle planète ?
Je doute que obtenir des moyens financiers soient le but de la manœuvre...

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 06.04.2017
"durcir" le mouvement", avec du viagra?

Il n'y a plus de mouvement, il y a juste une gesticulation de certains d'un coté, une porte fermée avec des déménageurs de l'autre.

A quoi bon se doper au viagra pour se la durcir si la belle est partie avec un autre???

La Belle hollandaise, étant partie, elle a laissé aux déménageurs le soin de porter ses belles robes.

A quoi bon entrer dans une folie extrémiste?

Quand le petit machin qui durcissait ne durcit plus, il ne durcira plus un point c'est tout.

Je dis à celui qui y crois encore, rentre dans un couvent, au moins là bas il y aura des bonnes soeurs pour te consoler...

Répondre Signaler au modérateur
jess 06.04.2017

ce gvt sait qu'il ne sera plus présent

Répondre Signaler au modérateur
jess 06.04.2017

comment ? le gouvernement va changer le président va changer .

Répondre Signaler au modérateur
97310 06.04.2017

Eh Melville ! Je poste l'article un peu partout, j'attends votre réponse !!!

https://www.challenges.fr/economie/pourquoi-la-guyane-est-loin-d-etre-delaissee-par-l-etat_464571

J'aimerai bien suivre votre conseil de partir de Guyane "rejoindre mes amis" mais malheureusement "vos amis " sur le barrages et à l'aéroport m'en empêchent !
Du coup, je me renseigne sur la culture politique locale, et son rapport à l'argent public !

Répondre Signaler au modérateur
jml973 06.04.2017
Impossible que Melville tombe sur cet article ...

Génial le commentaire 97310 ! Mais c'est peine perdue, vu son niveau intellectuel Melville c'est pas Challenges qu'il lui faut, c'est un livre de coloriage. Flûte il va encore me dire de quitter la Guyane ...

Répondre Signaler au modérateur
97310 06.04.2017

C'est l'heure de la sieste, laissons le, lui et le komité apéro, rêver à leur petite révolution ratée.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3