En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Entretien avec la ministre de l'Éducation nationale

France-Guyane Mercredi 5 Avril 2017 - 21h08
Entretien avec la ministre de l'Éducation nationale
Najat Vallaud-Belkacem lors de sa visite en Guyane en octobre 2014 (photo d'archives)

Alors que le collectif Pou Lagwiyann dékolé estime que les questions scolaires sont parmi celles qui souffrent le plus du manque de réponses du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem dévoile dans un entretien à France-Guyane quelques-uns de ses projets pour l'académie. Elle évoque les constructions scolaires, mais aussi le renforcement du rectorat et le dispositif "Plus de maîtres que de classes".

"C'est un effort sans prédécent de l'État pour les constructions scolaires." Tel est le jugement de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, sur les 400 millions d'euros qu'apportera l'État aux collectivités locales de Guyane ces dix prochaines années, dans un entretien exclusif à paraître ce jeudi dans France-Guyane. À cette somme, elle "ajoute que 15 millions d'euros supplémentaires sont d'ores et déjà prévus et disponibles pour la réalisation d'internats pour les élèves".
La ministre annonce aussi la généralisation du dispositif "Plus de maîtres que de classes" à la rentrée. "Il consiste, au moment où les élèves en ont le plus besoin, lors de l'apprentissage des fondamentaux en CP-CE1, d'avoir un enseignant supplémentaire qui vient dans la classe." Quant au doublement du nombre des intervenants en langue maternelle - qui passent de 40 à 80 contre 400 demandés par le collectif - elle assure qu'il "n'existe pas de vivier pour s'engager sur (un tel) recrutement". "Je suis soucieuse aussi de mesures qui sont effectives et ne sont pas des promesses en l'air."

(Retrouvez cet entretien dans notre édition de ce jeudi)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire