France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
ELECTION LEGISLATIVE

Saint-Laurent du Maroni dans la poche de Lénaïck Adam

F.G Dimanche 4 Mars 2018 - 20h57
Saint-Laurent du Maroni dans la poche de Lénaïck Adam

Le député sortant de la République en marche est arrivé en tête du premier tour à Saint-Laurent du Maroni.

Comme Davy Rimane sur ses terres kourouciennes, Lénaïck Adam est arrivé, à Saint-Laurent du Maroni, en tête du premier tour du scrutin législatif partiel avec des 61% suffrages. La victoire de Lénaïck Adam n'est pas si écrasante. Il n'a battu Davy Rimane que de 1400 voix.

En effet, le candidat soutenu par la France insoumise est arrivé second, dans la plus grande ville de la deuxième circonscription, avec 28% des votes exprimés. Les deux favoris de l'élection n'ont laissé que des miettes à leurs concurrents d'un tour.

Après Kourou pour Rimane et Saint-Laurent pour Adam, un duel entre les deux hommes se profile pour dimanche prochain (11 mars). Bis repetita du scrutin de juin dernier.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
18 commentaires

Vos commentaires

Paassy 14.03.2018
La saison des fous

C'est la misère qui alimente le communautarisme en Guyane ?! Plus je vous lis, plus je m'aperçois que vous ne connaissez pas grand chose de notre département, qui n'a, selon vous pas évolué depuis 3 siècles...
Je ris.
Constats farfelus et conception incantatoire délirante de la politique, vous êtes bon pour former un parti politique en duo avec Dolor !


Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 13.03.2018
Paassy

Pas pour vous répondre (inutile), mais pour le lecteur que vous tentez d'empoisonner depuis des années : j'ai dit que le communautarisme guyanais appelle (lui aussi) à un changement de statut, car la misère actuelle développée en 70 ans de départementalisation pourtant "évolutive" alimente mécaniquement le communautarisme. (Tout spécialement en Guyane, où les salaires mirobolants aux primes et 40 % côtoient les RSA ordinairement en retard) Or, la voie de sortie du non-développement actuel passe obligatoirement par un changement profond des règles.
Vous accrochez encore à l'attente de vos rêves de "bilan" d'un système parfaitement amorti, vous miroitez une amélioration à laquelle plus personne ne croit.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 13.03.2018
Paassy

Je persiste de mon côté, le bilan de cette CTG est dressé depuis longtemps. Vous n'avez pas dû suivre les casseroles de l'équipe Alexandre, pas l'air de réaliser leur amateurisme ridicule, pas l'air de connaître les conflits insolubles qui rongent cette structure.
Vous y mêlez à présent "un" député. Encore un coup de brassage de vent ? Vous parlez de qui ? De Serville où de Adam ? Concernant ce dernier, son bilan est net : aucune intervention en six mois, son unique utilité reconnue par son mentor R. A. serait la représentation de la CTG auprès du ministère de OM. Comme si c'était le rôle d'un député. Guyane miséreuse.

Mais bon, d'après vous, la connaissance de ce milieu et les conclusions qui s'imposent ne sont autres qu'une "régression populiste, voirE anarchiste".
Ne buvez pas d'alcool avec des médicaments, Paassy. Et la Guyane, elle, a avancé où en trois siècles de non-anarchie, en 70 ans de départementalisation non-anarchique, Paassy ?
Vous m'accusez de "contradictions et fourvoiements" alors que vous ne comprenez rien.
Votre unique moyen reste l'attaque ad hominem gratuite.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 13.03.2018
Ergo sum

Je persiste, dresser le mandat d'un député après 6 mois d’exercice et faire le bilan de la CTG après à peine deux ans, est une faillite morale. Intellectuelle même, car signifier par là qu'une action politique, administrative ou institutionnelle doit être jugée à sa mise en route, est une inquiétante régression populiste, voir anarchiste. Le monde n'a jamais avancé dans l'anarchie Ergo Sum.
Arrêtez de vous prendre les pieds dans le tapis de vos contradictions et fourvoiements, et tentez de nous expliquer (4eme demande maintenant) pourquoi avez vous dit que le communautarisme Guyanais appelle à un changement de statut ? Si vous l'affirmez c'est que vous avez des raisons de le dire, non ?

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 13.03.2018
Paassy

Inutile de se lancer dans des explications face une telle mauvaise foi comme la votre.

Votre dernière manipulation est donc la réduction de l'intérêt d'un changement de statut aux maux communautaires... En doutant aussitôt de son efficacité dans ce sens et insinuant aussitôt l'utilité du changement. Bravo, c'est comme ça qu'on enseigne le pourrissement du débat, vous êtes un bon élève.
Tandis que les soi-disant maux communautaires sont irrelevants dans la justification d'un changement de statut, Paassy. Je ne les ai pas évoqués. Vous êtes trop transparent dans la manipulation. Cela peut marcher avec le lecteur lambda mais pas avec moi.

Pour vous la création de la CTG est un événement dont il faut tirer le bilan « plus tard ».
Paassy, vos limites ne concernent que vous : d'autres n'accordent pas la même importance à cette refonte administrative, d'autant moins que ces mêmes élus ont déjà prouvé leurs faiblesses à l'époque régionale... Mais bon, pas grave pour Paassy qui assimile les conclusions de son contradicteur à une « faillite morale ». Libre à vous de demeurer un demeuré.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 08.03.2018

@ergo sum
Ce n'est pas en deux ans que l'on peut faire le moindre constat ou bilan concernant la CTG, soyons sérieux. C'est vrai qu'il y a une mode récente qui consiste à tirer des bilans en début de mandat, mais ne succombons pas à une telle faillite morale.
Ne fantasmez pas sur mes capacités intellectuelle, expliquez nous plutôt votre théorie du changement de statut qui guérirait la Guyane de ses maux communautaires. Cela fait trois fois maintenant que je vous demande des détails, parce que ce sujet m’intéresse particulièrement, mais vous bottez en touche systématiquement.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 07.03.2018
Paassy

Touchez le fond serait de vous prendre pour quelqu'un de raisonnable et honnête, alors que vous ne faites que de la propagande post-protestation : vous insinuez la création de la CTG comme un "aménagement" légal sous-entendu suffisant, ce qui indique soit vos capacités trop bas, soit votre mauvaise foi épatante.
En fait vous cumulez les deux...

Répondre Signaler au modérateur
mantouni 07.03.2018
vote communautaire

tout a fait d'accord avec Paassy, pourquoi parle ton de vote communautaire quand il s'agit de Lenaïck ADAM, n'est ce pas le cas à Kourou, Macouria etc.. faux problème !!!! respectons les électeurs point !

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 07.03.2018

@Ergo Sum
L’avènement de la CTG est un aménagement légal comme tous les autres qui l'ont précédé, et je n'y suis pas du tout allergique.
J'aurais aimé un argument pertinent à votre assertion sur le statut qui réglerait miraculeusement la fracture communautaire, mais vous préférez une comparaison douteuse maitre-esclave. Vous touchez le fond.

Répondre Signaler au modérateur
dogs 06.03.2018

Je ne regarde que la photo et je trouve que Monsieur ADAM a le sourire d'un vainqueur. Bon courage à lui et arrêtez de dénigrer!!!!!

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3