En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
MATOURY

Roumillac prêt à soutenir Smock

Pierre-Yves CARLIER Jeudi 14 septembre 2017
Roumillac prêt à soutenir Smock
(Marine Jacques & archives)

Le nouveau maire tente de composer la liste de ses adjoints. Les ralliements et les défections se multiplient.

Qui soutiendra Serge Smock ? Le nouveau maire de Matoury tente de constituer la liste de ses adjoints. Il n'y était pas parvenu, la semaine dernière, faute de respecter la parité. Il réunissait les élus hier soir, pour préparer l'élection des adjoints qui a lieu demain. Selon nos décomptes, outre les huit élus du groupe de l'ancien maire Jean-Pierre Roumillac, Serge Smock a reçu les suffrages de sept femmes et deux hommes de l'ancienne majorité de Gabriel Serville dont il est issu.
Le conseil municipal de Matoury était divisé en trois groupes : celui de l'ancien maire Jean-Pierre Roumillac et de l'Union des sociaux-démocrates (USD, huit élus), et les deux alliés du second tour : Oui c'est possible (MDES, Guyane Écologie et Walwari, sept élus) et la liste, à forte coloration PSG, de Gabriel Serville, élu maire en 2014 (vingt élus).
Les élus de l'USD (au premier plan) sont prêts à soutenir le nouveau maire Serge Smock (en médaillon) (Marine Jacques & archives)
BERNARD PERDRIX ADJOINT ?
Aujourd'hui, tout se recompose. Les proches de Jean-Pierre Roumillac sont prêts à aider le maire élu la semaine dernière. « Je n'ai de réticences à travailler avec personne, souligne Bernard Perdrix. Nous avons envie que les choses fonctionnent correctement. Nous laissons Serge Smock constituer son équipe. S'il faut travailler avec lui, nous le ferons [...] Il y a de fortes chances qu'on ait un poste d'adjoint. Michel Monlouis-Deva et moi avons été approchés. » Mais le premier aurait refusé.
L'équipe Oui c'est possible, menée par Jean-Victor Castor, battu d'une voix la semaine dernière, ne soutiendra pas le nouveau maire. Pour elle, la stratégie de Serge Smock contrevient au mandat donné par les électeurs en 2014.
LES COURRIERS DE ROGER ARON
Du côté de la liste de Gabriel Serville, c'est la débandade. Roger Aron, soutien indéfectible de l'ancien maire et ancien quatrième adjoint, a envoyé hier un courrier à Serge Smock. Il lui annonce qu'il décline toute délégation et tout poste d'adjoint, mais qu'il conserve son siège de vice-président chargé de l'environnement à la communauté d'agglomération (CACL). Pour lui, le soutien de l'USD est « une trahison. On ne peut pas accepter les voix de celui qu'on a tant décrié. Les électeurs n'ont pas voté pour la liste Roumismock. »
Le conseiller Marius Florella, que nous n'avons pas pu joindre, pourrait se positionner de la même manière. Quant à Gabriel Serville, de retour de l'Hexagone aujourd'hui, il n'a pas eu de mots assez durs, ces dernières semaines, pour dénoncer l'attitude de celui qui lui a succédé.
HIGHT, FABIEN ET SILIGHINI AVEC SMOCK
Mais l'ancien maire n'emportera pas tous ses anciens colistiers avec lui. Plusieurs d'entre-eux accompagneront son successeur. C'est le cas de Georges Fabien, qui n'est pas choqué du rapprochement avec l'USD. « J'ai soutenu Serge Smock ; je continue. L'important pour moi, c'est de travailler pour l'intérêt des Matouriens. Il y a, le temps des élections, puis le temps du travail. » Il met en cause l'attitude du Parti socialiste guyanais dans cette affaire : « Le PSG, c'est terminé. Cela fait quarante-quatre ans que j'y suis. Mais je ne suis ni un godillot, ni un salaud. C'est devenu un parti fourre-tout, électoraliste, prêt à faire des alliances avec n'importe qui. »
Le syndicaliste Didier Silighini, qui s'occupait des questions de sécurité sous Gabriel Serville, envisage aussi de poursuivre avec le nouveau maire. « Je ne suis encarté nulle part. On m'a proposé de continuer de faire de ce que je faisais. » Le positionnement est le même pour Sabrina Hight, qui a brigué, la semaine dernière, le poste de maire : « Il y a du boulot. Je n'ai aucun souci » à travailler avec Serge Smock.
LE PSG « DANS L'OPPOSITION »
Reste la situation des cadres du PSG. Et principalement de son secrétaire général Roland Léandre. Dans un communiqué, il dénonce l'élection de Serge Smock avec les voix de l'USD : « Des arrangements contre nature qui servent les intérêts individuels. » Le parti demande à ses élus de ne pas soutenir le nouveau maire et s'inscrit « résolument dans l'opposition » . Des propos qui interpellent Serge Smock : « Roland Léandre est venu me voir (jeudi dernier) et m'a proposé d'être mon premier adjoint. J'ai expliqué que le but n'était pas de discuter poste par poste mais de comment gouverner. » Aujourd'hui, le secrétaire général du PSG, qui avait été investi par son parti pour briguer le poste de maire la semaine dernière, va transmettre la situation de Serge Smock aux instances du parti : « Il y a eu des actes de dissidences. Ce sera transmis aux instances en mesure d'apprécier. » La politique matourienne n'a pas fini de faire couler de l'encre.
Aron quitte le PSG
(Marine Jacques & archives)
Roger Aron a envoyé deux courriers hier. L'un à Serge Smock pour décliner tout poste d'adjoint (lire ci- contre), l'autre aux dirigeants du PSG, pour annoncer son départ. « Ce qui arrive (à Matoury) est l'aboutissement du coup d'État pour prendre la section du PSG. Gabriel Serville et moi, nous nous sommes démenés pour la victoire (en 2014). Ensuite, Smock et Léandre ont tenté de faire tomber le maire. Puis Roland Léandre a pris la tête du PSG. Ce sont des histoires de copinage. Certains qui tirent les ficelles, au PSG, avaient compris que si je devenais maire, je ne me laisserais pas manipuler. Ce parti-là ne me ressemble plus. »
Et l'enquête sur Roumillac ?
(Marine Jacques & archives)
Le soutien apporté par l'USD à Serge Smock fait craindre à certains élus qu'en contrepartie, le nouveau maire abandonne la plainte déposée par la commune contre l'ancien maire pour détournement de fonds publics. Un soupçon qui le rend furieux : « J'aurai l'occasion de répondre, une fois que j'aurai organisé mon staff. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

johnny973 17.09.2017

Les histoires de politiques... ce n'est et ne restera que de l'éternel copinage et trahison

Répondre Signaler au modérateur
skol973 16.09.2017

Pourquoi Roger ARON ne démissionne pas de la CACL? C est à cause des indemnités qu'ils perçoivent. Les anciens adjoints de l'ancien maire ne devraient pas accepter de figurer avec le nouveau maire. Il n y a que l argent qui les intéressent.

Répondre Signaler au modérateur
jess 15.09.2017

lamentable de voir ces pleurnicheurs on dirait des vierges ils nous ont habitués à plus de trahison maintenant que ça leur revient à la place ils remplissent l'information inutilement
allez dégagez laisser smock travailler et reconvertissez vous
nous avons d'agriculteurs !!!!!!

Répondre Signaler au modérateur
Hyppo 14.09.2017
Contre nature

Cest l'hopital qui se fout de la charité lorsque Aron parle de coalition contre nature!!! Quelle etait leur coalition durant les municipales : 4 partis PSG/WALWARI/ECOLOGIE LES VERTS/MDES pour mettre 1 personne hors jeu..en plus pour a peine 40 voix d'écarts...6 mois après cest la débandade!!! Rien pour les matouriens DEGRADATION DE LA VILLE DANS TOUS LES SENS DU TERME...BREF A ZOT KI CHÉCHEY... LE PSG A TUÉ LA GUYANE ...30 ANS AU SEIN DES GROSSES COLLECTIVITÉS ET ON RECOLTE LES GRÈVES DE MARS ET AVRIL 2017...

Répondre Signaler au modérateur
jess 14.09.2017

ils sont une honte à jouer avec les électeurs

Répondre Signaler au modérateur
ECRIVAIN 14.09.2017
Panier?

Lors des municipales, une coalition s'est créée avec un seul mot d'ordre "tous contre Rouillac". Ce n'est pas avec ce genre de programme que l'on developpe une commune, il en est ressorti un gros panier de crabes : à quand des municipales anticipées ?

Répondre Signaler au modérateur