En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Quand Christiane Taubira étrille Emmanuel Macron

Mercredi 1 Février 2017 - 14h21
Quand Christiane Taubira étrille Emmanuel Macron
Christiane Taubira (photo d'archives)

"Macron se dit anti-système, mais c'est un pur produit du système. Je suis atterrée par son effet sur de jeunes esprits", souligne l'ancienne ministre de la Justice, dans une interview accordée aux Inrocks, parue aujourd'hui. 

« Pur produit du système », la charge de Christiane Taubira contre Emmanuel Macron est violente. Dans une interview accordée aux Inrocks parue mercredi 1er février, l'ancienne ministre de la Justice se dit « atterrée » par l'effet d'Emmanuel Macron « sur de jeunes esprits ». Elle lui reproche de méconnaître le clivage droite-gauche.

« Il a une vraie capacité de séduction, il en joue, c'est même sa carte maîtresse. Il doit beaucoup aux médias », affirme la Guyanaise. « Quand on a plus de trente ans d'engagement, qu'on a pris au sérieux la politique, qu'on a accepté de prendre des coups, qu'on a vu ses enfants prendre des coups, qu'on a vu des gens souffrir, on connaît la différence entre les politiques de gauche et de droite », lui reproche-t-elle. « François Fillon ne donne pas la migraine : il appartient à la droite dure. Entendre quelqu'un qui prétend à la magistrature suprême dire qu'il n'y a pas de différences entre droite et gauche m'atterre », poursuit l'ex-garde des Sceaux.

Interrogée sur Benoît Hamon, Christiane Taubira juge que « dans la campagne, sa voix est un vrai renouvellement ». « Merci de dire que la droite et la gauche, c'est différent. Les femmes et les hommes de gauche qui racontent l'inverse sont juste en train de trahir », dit-elle.

Quant à Jean-Luc Mélenchon, elle juge qu'il a « bifurqué ». « Il a fait une très belle campagne en 2012 et, depuis, il s'est un peu perdu dans les sables. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

xxl 02.02.2017
L'ELYSEE

Doit-on avoir du n'importe qui ou du n'importe quoi à l'élysée,
l'élysée doit acceuillir un couple qui aux yeux de divers personnes à une histoire pas catholique, la morale ELYSEENNE doit-être protégée, sinon c'est le bordel pour tous les futurs candidats.
tous les candidats à la présidence doit représenter l'image exemplaire morale intacte envers tous les citoyens

Répondre Signaler au modérateur
xxl 01.02.2017
tous des moutons

Madame TAUBIRA a raison,
ce mec est dangereux, c'est un acteur, formé par une (????????)
à faire du théatre, il a abandonné le gouvernement, il a pris l'argent des français pour partir en campagne 120000 Euros et tous ces gens sont pour lui

Répondre Signaler au modérateur