En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Pierre Désert frappe un grand coup

P.-Y. C., B. D. & T. S.-A. Dimanche 22 Avril 2018 - 10h08

- photos B. D. & T. S.-A.

Afficher toutes les miniatures

L'ancien maire et trois de ses colistiers sont élus dès le premier tour des élections municipales de Régina. Le résultat sera très probablement contesté devant le tribunal, en raison d'une non-conformité supposée de ses bulletins de vote.
Retrouvez les résultats complets dans notre édition de ce lundi.

Si certains avaient espéré enterré Pierre Désert, ils en sont pour leurs frais. L'ancien maire de Régina (1977-2004) a obtenu 190 voix, ce dimanche au premier tour des élections municipales. Il en fallait 188 pour être élu au premier tour. Trois de ses colistiers - Jean-Hector Joseph, Catherine Vulpillat et Yvette Labonté - ont fait de même.
Derrière, ces deux successeurs font moins bien. Justin Anatole, maire de 2004 à 2014, obtient 111 voix. Michel Quammie, qui a occupé le siège de 2014 à cette année, 46 voix.
Plusieurs incidents ont émaillé la fin de matinée. Antoine Madère, candidat indépendant, s'est d'abord vu refuser le droit de voter avec la procuration de sa sœur, la mairie n'ayant pas reçu ladite procuration. Il s'agissait vraisemblablement d'un problème de distribution du courrier. La gendarmerie a pu prouver en fin de matinée que la sœur avait bien établi une procuration pour son frère.
Des interrogations se sont également portées sur la validité du bulletin de vote au nom de l'ancien maire Pierre Désert. Il est imprimé de deux couleurs. Or, comme le rappelle l'Association des maires ruraux de France, les bulletins "doivent être imprimés en une seule couleur sur papier blanc. Toutes les mentions doivent donc être imprimées en une seule couleur au choix des candidats (caractères, illustrations, emblèmes éventuels, etc.), ce qui exclut par exemple l’utilisation du noir et d’une autre couleur sur un même bulletin." Si les bulletins sont déclarés invalides, cela empêchera Pierre Désert et ses colistiers d'être déclarés vainqueurs ce soir s'ils ont obtenu la majorité des voix. Mais en cas de second tour, cela ne les empêchera pas de se représenter, tous les électeurs de la commune ayant le droit de se porter candidat dans ce cas.
Les bulletins de vote de Michel Quammie semblent également litigieux car trop petits : s'agissant de bulletins comprenant plus de cinq noms, ils doivent mesurer 148 x 210 mm. Le candidat, joint par France-Guyane, n'a pas commenté.
Avant même l'ouverture du bureau de vote du bourg de Régina, l'équipe de Justin Anatole a souligné cette difficulté et a demandé le retrait des bulletins litigieux. Les opérations de vote ont tout de même démarré avec l'ensemble des bulletins déposés par les candidats. Un juge administratif, contacté par France-Guyane, nous a indiqué que si les bulletins sont considérés non réglementaires, ils pourront être écartés dès ce soir lors du dépouillement. Ce sera alors aux candidats qui s'estimeraient lésés de contester devant le juge. S'ils sont pris en compte ce soir, ce sera aux autres candidats alors de contester leur validité. En tout état de cause, s'il n'y a pas quinze candidats élus ce soir - c'est-à-dire qui auront obtenu au moins 252 voix - tout le monde pourra se présenter au second tour. Y compris les candidats dont les bulletins n'étaient pas valides. Charge à eux d'en imprimer de bons la prochaine fois.
Les électeurs de Régina doivent désigner les quinze conseillers municipaux, suite à la dissolution du conseil municipal élu en 2014. Cinq cent trois électeurs sont appelés à se prononcer au scrutin plurinominal majoritaire à deux tours.
Quarante-trois candidats se présentent pour quinze sièges. La plupart se sont rangés derrière l'un des trois candidats déclarés au poste de premier magistrat : le maire sortant Michel Quammie, son prédécesseur et adversaire de 2014 Justin Anatole, et le conseiller territorial et ancien maire Pierre Désert. Céline Parent, ancienne adjointe de Michel Quammie, et Antoine Madère, se présentent individuellement.
Les 43 candidats
Céline PARENT
Antoine MADÈRE
Justin ANATOLE
Michel QUAMMIE
Pierre DESERT
Athanase AVRIL
Carmélite MADERE
René-Serge AVRIL
Amélie MAURICE
Ernest BANNIS
Michel-Ange MENDES DOS SANTOS
André-Jean BELHOMME
Jean-Michel MIGUE
Marius BRASSE
Sylvie, Alex MIGUE
Raymond CARRETERO
Roberto NARCISO DOS SANTOS
Jocelyne COVIS
Laurent DA COSTA ANDRADE
Simone PERLET
Yves PERLET
Kléber DIMANCHE
Carole PERRIOLLAT
Alexis DOMPUT
José POURPOINT
Léo Nicio DOMPUT
Salyna PRIMEROSE
Léandre GITTENS
Vincent HEU
José SOUPAMA
Roland JEAN-PIERRE
Adriano TAVARES DA SILVA
Yannick JEAN-PIERRE
Didier TCHA
Ralph JOHNSEN
Marie-Jeanne TCHA
Jean-Hector JOSEPH
Shi-Na VANG
Patricia JULEN CHATENAY
Catherine VULPILLAT
Yvette LABONTE
Thierry YAPARA
Daniel LALANE


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

just a gigolo 23.04.2018

Pas mieux à faire que de jouer avec la démocratie, en utilisant sciemment des bulletins invalides?

Répondre Signaler au modérateur
jess 23.04.2018

les gens de régina sont les esclaves de ce mec
il les tient avec l'oseille
bandes d'incapables sans avenir

Répondre Signaler au modérateur
interrogation 23.04.2018

comment dire. je vais reprendre. sur les 43 candidats 15 appartiennent à une liste, 13 à une autre 13 autres à une autres et 2 en indépendants.
donc sur la première listes il y a donc 14 bénis oui oui, sur la deuxième et le troisième 12.
et à la fin il y aura une composante des 3 listes en fonction du vote.
Comment peut on dire dans ce cas là que ce ne sera pas une composante de béni oui oui?

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 23.04.2018

Bonsoir
Quelqu'un pourrait me dire pourquoi Kaw a été rattaché à Regina ?
Je pense que ce petit bourg y gagnerai à se gérer tout seul mais malheureusement il manque de jeunesse et c'est bien dommage . Et pourtant c'est une perle au milieu des marais, mais qui semble abandonné.....

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 23.04.2018

Il serait plus logique que kaw soit rattaché à Roura et que Cacao devienne une commune autonome

Répondre Signaler au modérateur
xxl 23.04.2018
CHANGEMENT RADICAL

C'est comme ça qu'il faudrait voter dans toutes les villes de france, pas pour les listes composées d'une tête de listes et une trentaine d'idiots et de béni oui oui comme çà les maires nous respecteraient, et pour les votes lors des conseils municipaux à bulletins secrets.

Répondre Signaler au modérateur
interrogation 23.04.2018

non juste les membres de chaque réels candidats (donc 3 plus 2 indépendants(qui n'ont pas trouver de place sur les autres listes. d'où 5 piles de bulletins

Répondre Signaler au modérateur
Pseudo 22.04.2018

43 candidats...en fait c'est presque tous les habitants de Régina qui se sont présentés ???

Répondre Signaler au modérateur