En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Les Républicains tentent de se réorganiser pour les législatives

Pierre-Yves CARLIER Mardi 23 mai 2017
Les Républicains tentent de se réorganiser pour les législatives
Le parti n'aura officiellement qu'un seul candidat en Guyane (photo d'archives)

Le parti doit faire face au désistement de Béatrice Bernus, qui était investie dans la première circonscription. Il apporte son soutien à Michel Quammie, maire de Régina.

Vendredi matin encore, elle enregistre une émission politique avec Farouk Amri, sur ATV. Chez Les Républicains, Gamal Hooseinbux, secrétaire territorial, promet aux journalistes de les alerter quand elle officialisera sa candidature à la préfecture. Force est de constater qu'à 18 heures, heure limite pour se porter candidat aux élections législatives des 10 et 17 juin, Béatrice Bernus a fait faux bond. Pour Les Républicains, qui l'ont investie, c'est la douche froide. Ils n'ont plus qu'une candidate investie : Juliana Rimane, dans la 2e circonscription.
Tard dans la soirée, Gamal Hooseinbux essaie d'assurer le service après-vente auprès des journalistes, même s'il confie que ça ne va pas bien. Il explique que Béatrice Bernus - qui travaille à la direction générale des services de la Collectivité territoriale (CTG) - est « une personne qui aime que les choses soient bien faites. Or, toutes les conditions n'étaient pas réunies. » Pas de détails sur ce qui n'a pas fonctionné, d'autant que nous n'avons pas pu joindre la prétendante.
La candidature de Béatrice Bernus n'a pas démarré sous de bons auspices. Le maire de Régina, Michel Quammie, a fait savoir qu'il sollicite l'investiture des Républicains, dont il est adhérent. En vain. Nombreux sont ceux qui estiment que le parti a choisi Béatrice Bernus pour respecter la parité. Interrogé sur ce point, Gamal Hooseinbux laisse les auteurs de ses suppositions à leurs propres responsabilités.
CHAQUE VOIX RAPPORTE 1,70 EURO
Hier, Les Républicains apportent finalement leur soutien à Michel Quammie. Pas une mince affaire, quand on se souvient qu'en 2014, Gamal Hooseinbux était sur la liste opposée à Michel Quammie, aux élections municipales de Régina. Il est trop tard pour l'investir, les candidatures étant closes depuis vendredi soir. La différence n'est pas anodine : chaque voix qui se porte sur un candidat rapporte 1,70 euro au parti qui l'a investi. Les suffrages recueillis par le maire de Régina ne profiteront donc à aucune organisation politique. Michel Quammie devrait toutefois pouvoir profiter de l'aide du parti pour mener sa campagne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire