En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Le gouvernement renforce le soutien aux familles

L. D. Vendredi 21 avril 2017
Le gouvernement renforce le soutien aux familles
Le gouvernement a pris plusieurs mesures qui améliorent les aides aux familles les plus défavorisées (photo d'archives)

Quelque 5 000 familles guyanaises vont bénéficier de l'augmentation du complément familial. Le gouvernement redresse petit à petit l'écart entre des aides plus importantes dans l'Hexagone et celle dans les départements d'Outre-mer. L'allocation de soutien familial, qui concerne 12 000 familles, est également revue à la hausse.

Les aides aux familles ont augmenté en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique, à La Réunion, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy depuis le 1er avril.
Le complément familial (CF) et son montant majoré (créé en 2014), attribués en Outre-mer aux familles modestes qui ont au moins un enfant de trois à cinq ans, ont désormais des plafonds de ressources alignés sur ceux de l'Hexagone (jusqu'ici plus élevés qu'en Outre-mer). Ce qui permet d'ouvrir le bénéfice du complément familial à davantage de familles modestes. Le complément familial différentiel, attribué jusqu'alors uniquement dans l'Hexagone, est également créé en Outre-mer. Le montant du complément familial majoré en Outre-mer a également été revalorisé grâce au plan pauvreté : il passe à 135,18 euros (soit une augmentation de 39, 60 euros).
Le montant du complément familial en Outre-mer s'élève à 96,55 euros alors que celui de l'Hexagone est de 169,03 euros. Le montant du complément familial majoré dans l'Hexagone est de 236,71 euros. Afin de combler cet écart important, le montant du complément familial et son montant majoré en Outremer seront alignés à compter du 1er avril 2018 sur celui de l'Hexagone, pour une période de trois ans. De nouvelles revalorisations auront donc lieu les 1er avril 2018, 2019 et 2020.
Plus de 31 000 familles habitant en Outre-mer bénéficieront de cette amélioration du complément familial, dont près de 5 000 en Guyane.
AUGMENTATION DE L'ALLOCATION DE SOUTIEN FAMILIAL
Versée majoritairement aux parents qui élèvent seuls un ou plusieurs enfants, sans percevoir de pension alimentaire, l'allocation de soutien familial (ASF) est quant à elle revalorisée de 25% entre 2014 et 2018.
Depuis le 1er avril et jusqu'au 31 mars 2018, le montant de l'ASF s'élève à 109,65 euros par mois lorsque l'enfant est privé de l'aide d'un seul parent et à 146,09 euros par mois lorsque l'enfant est privé de l'aide de ses deux parents. Ces montants connaîtront une dernière revalorisation exceptionnelle au 1er avril 2018. Cela représente au total une augmentation (hors inflation) de 23 euros par mois et par enfant qui ne bénéficie pas du soutien d'un de ses parents et de 30,30 euros par mois et par enfant qui ne bénéficie pas du soutien de ses deux parents.
Depuis 2016, afin de garantir au parent créancier une pension minimale équivalente à l'ASF, une ASF différentielle est versée lorsque le parent débiteur s'acquitte intégralement du paiement d'une faible pension alimentaire (montant inférieur au montant de l'ASF).
Près de 100 000 familles habitant en Outre-mer vont bénéficier de ces mesures favorables, dont près de 12 000 en Guyane.
Certains parents vont également bénéficier d'une amélioration de leur retraite : depuis janvier 2017, les parents bénéficiant de l'allocation journalière de présence parentale (prise en charge d'un enfant handicapé ou gravement malade) bénéficient d'une affiliation gratuite à l'assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF), ce qui leur permettra de valider des droits à retraite pour ces périodes.
Il en sera de même, à partir de janvier 2018, pour les bénéficiaires de la Prestation partagée d'éducation de l'enfant (Preparee).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire