En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
SAINT-LAURENT DU MARONI

Etats-généraux : les socio-professionnels attentifs au débat

Bernard DORDONNE Mercredi 17 Janvier 2018 - 11h55
Etats-généraux : les socio-professionnels attentifs au débat
Une trentaine de socioprofessionnels participe actuellement à une réunion des états généraux dans l'Ouest. - Bernard Dordonne

Les états généraux se poursuivent ce mercredi, dans l'Ouest guyanais, avec un premier séminaire des socio-professionnels.

La réunion s'est ouverte, ce matin à 9 heures, dans la salle du conseil municipal de Saint-Laurent du Maroni, en présence du maire Léon Bertrand et du président de la CTG, Rodolphe Alexandre.
Une trentaine de socioprofessionnels a répondu présente à l’appel des organisateurs.
Quatre questions sont inscrites à l’ordre du jour : Quels grands projets structurants comme locomotive du développement ? Quelle stratégie et actions en faveur de l’intégration économique régionale ? Comment faire de la jeunesse un atout du développement ? Quelle gouvernance économique locale pour agir sur les leviers de développement ?
Dans son mot d’introduction, Rodolphe Alexandre a promis de revenir dans le bassin Maroni-Mana : « Il fallait tenter l’expérience. Tout n’est pas parfait, notamment sur le créneau horaire car tout le monde ne peut pas le matin. Il faut revoir la matrice. Mais nous dépendons des maires alors je ne ferai pas sans eux. Ce sont les maires qui nous accueillent et c’est avec eux que nous faisons les états généraux. »
Le maire de Saint-Laurent a aussi donné son avis sur le lancement des états généraux dans l’Ouest Guyanais : « Je suis satisfait de voir que les choses prennent corps. Lors de la réunion des commissions thématiques mardi, on a constaté que cela ne s’était pas passé comme on le souhaitait. Les choses ne correspondaient pas à ce que nous attendions, mais on peut dire que c’est un bon test qui nous permettra de réajuster le tir. »
La réunion se poursuit, à l’heure actuelle, avec l’intervention des participants sur les questions posées.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire