En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Tous à vos marques!

D. N. Samedi 10 juin 2017
Tous à vos marques!
Le premier tour des élections législatives a lieu aujourd'hui dans les deux circonscriptions de Guyane (DN)

L'effervescence de l'élection présidentielle s'estompe à peine que les Français se rendent aux urnes pour le premier tour des législatives. Et c'est aujourd'hui que les Guyanais sont appelés à désigner les candidats qui les représenteront à l'Assemblée nationale.

Si les Français de l'Hexagone votent dimanche 11 juin au premier tour et dimanche 18 juin au deuxième tour, il n'en va pas de même pour ceux qui résident à l'étranger. En effet, ces derniers ont voté le 3 juin dernier (pour ceux vivant sur le continent américain) et le 4 juin (pour les autres). Quant à nous, nous votons comme les Antillais aujourd'hui et samedi prochain.
Selon l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), 45,7 millions d'électeurs sont inscrits sur les listes électorales, soit 88,6% des personnes majeures résidant en France et de nationalité française.
Ce samedi 10 juin marque le premier tour des élections législatives en Guyane et il pourrait ne pas y avoir de second tour. En effet, contrairement aux règles de la présidentielle, un candidat peut l'emporter dès le premier tour s'il obtient 50% des suffrages exprimés représentant au moins 25% des inscrits. Dans cette configuration, le taux d'abstention peut donc tout changer.
Pour accéder au second tour, la règle est d'obtenir un minimum de 12,5% des inscrits. Il peut donc arriver qu'il y ait plusieurs candidats au second tour, le vainqueur étant celui qui arrive en tête.
LES LÉGISLATIVES DE 2012
Lors des élections législatives de 2012, Gabriel Serville et Chantal Berthelot avaient remporté les deux sièges pour l'Assemblée nationale, représentant respectivement la première et la deuxième circonscription de Guyane. Gabriel Serville s'était retrouvé en tête au premier tour, avec 28,23% des voix et au second tour avec 54,7% contre Joëlle Prévot-Madère (45,3% ). Chantal Berthelot avait quant à elle recueilli au premier tour 38,17% des suffrages et l'avait largement remporté au second tour avec 61% contre 39% pour Léon Bertrand.
Qui remportera la course au premier tour ? Les résultats ne pourront être officialisés que demain, dimanche 11 juin, en concordance avec le réseau horaire de l'Hexagone, c'est-à-dire 15 heures pour la Guyane.
LES HORAIRES DES BUREAUX DE VOTE
Pour le premier tour des élections législatives ce samedi 10 juin, les électeurs inscrits sur les listes électorales, à savoir 92 990 personnes (chiffre de la préfecture) pourront se rendre dans les bureaux de vote entre 8 heures et 18 heures. Seuls les bureaux de vote des communes de Matoury, Roura, Mana et Grand-Santi fermeront leurs portes à 19 heures.
LES CANDIDATS DU TERRITOIRE
Première circonscription :
1. Michel Sabas (sans étiquette) - Bruno Pépin
2. Claire Albanési (France Insoumise) - Stéphane Christophe
3. Julien Deroche (sans étiquette) - Joséphine Deroche
4. Gabriel Serville (PSG) - Carine Sinaï-Bossou
5. Arlette Feuillié (UPR) (1) - Aulison Longin
6. Jemetree Guard (sans étiquette) - Mylène Mathieu
7. Line Létard (Walwari/NFG) - Farah Khan
8. Sylvio Léon Létard (Dig) - Jérôme Harbourg
9. Armand Achille (sans étiquette) (2) - Jean-Pierre Triveillot
10. Joëlle Prévot-Madère (REM) - Teed Gaspard
11. Michel Quammie (sans étiquette) (3) - Sybille M'Lanao
Deuxième circonscription :
1. Chantal Berthelot (Ageg) - Patrick Dechamp
2. Richard Joigny (PPG) (4) - Elsi Desmangles
3. Paul Persdam (France Insoumise) (5) - Christophe Pierre
4. Juliana Rimane (LR) - Stéphane Augustin
5. Bernard Taddéï (UPR) - Giannina Rene
6. Jean-Étienne Antoinette (Walwari) - Georges Amaranthe
7. Davy Rimane (sans étiquette) - Marie Naïsso
8. Lénaïck Adam (REM) - Véronique Jacaria
(1) Arlette Feuillié a renoncé à solliciter les suffrages des électeurs suite au décès de son mari en début de campagne.
(2) Armand Achille fait partie du MDES mais n'en a pas reçu l'investiture. Le Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale a bien précisé qu'il ne présentait aucun candidat aux législatives 2017.
(3) Michel Quammie, non investi par les Républicains, a reçu leur soutien, la candidate investie ayant renoncé à se présenter en dernier moment.
(4) Après avoir investi Paul Persdam, la France insoumise lui a retiré son soutien au profit de Richard Joigny.
(5) Après avoir investi Paul Persdam, la France insoumise lui a retiré son soutien au profit de Richard Joigny.
Comment ça marche les législatives ?
Le scrutin est organisé par circonscription. Il en existe 577 en France (dont onze à l'étranger), d'où sont issus les 577 députés qui siègent à l'Assemblée nationale. Les élections législatives françaises des 11 et 18 juin 2017 ont pour objectif de renouveler l'ensemble de ces députés. Ces sièges sont répartis à raison de 539 pour les départements de l'Hexagone, 27 pour l'Outre-mer et 11 pour l'élection de députés par les Français résidant à l'étranger. Chaque électeur français (âgé de 18 ans au moins, jouissant de ses droits civils et politiques et inscrit sur les listes électorales) est rattaché à une circonscription (souvent une subdivision d'un département) dans laquelle se présentent des candidats des formations politiques. Le but pour les partis est d'obtenir au moins 289 députés pour avoir la majorité à l'Assemblée, ce qui leur permet alors d'appliquer leur programme sans devoir négocier avec les autres. Seul le candidat ayant recueilli la majorité des voix peut remporter la circonscription, il obtient alors un siège au nom de sa formation politique.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

ECRIVAIN 10.06.2017
votez

Ce matin, j'ai une pensée pour ceux qui ont su redonner une valeur à l'humanité il y a plus de 150 ans.
Ce matin j'ai une pensée pour schoelcher. qui a su aller contre les préjugés de l'epoque.
Ce matin je prends mon café, ensuite je vais voter contre les oppresseurs, ceux qui au cours d'une folie collective nous ont volé la liberté de travailler, de voyager durant plus d'un mois.
Ce matin :
Je vais voter contre tous les représentants de ces collectifs fanatiques.

Répondre Signaler au modérateur