En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Dix-neuf sur la ligne de départ

P.-Y.C. Samedi 20 mai 2017
Dix-neuf sur la ligne de départ
Onze candidats dans la première et huit dans la seconde circonscriptions espèrent devenir député (KV)

Le dépôt des candidatures aux élections législatives est terminé depuis hier soir. Ils sont dix-neuf sur la ligne de départ : onze dans la première circonscription (Cayenne et l'Est) et huit dans la seconde (de Macouria au Maroni).

C'est la surprise de dernière minute. Davy Rimane, le syndicaliste de l'UTG-éclairage, qui a signé l'Accord de Guyane au nom de Pou Lagwiyann dékolé, se lance aux élections législatives. Il est candidat dans la seconde circonscription. Il a annoncé sa candidature hier, dernier jour pour le faire.
Au PPG, Richard Joigny est candidat dans la seconde circonscription. Mais dans la première, point de Jean-Marie Taubira, dont Richard Joigny avait annoncé à France-Guyane la candidature. Autre désistement parmi les candidats annoncés, celui de Béatrice Bernus. Hier matin encore, Les Républicains affirmaient qu'elle déposerait sa candidature dans la journée. Yves Simchowitz a lui aussi renoncé.
Armand Achille, resté très discret ces derniers jours comme la plupart des membres du MDES, se présente dans la première circonscription. Tout comme Arlette Feuillé (UPR), Julien Deroche, syndicaliste chez les sapeurs-pompiers, et Sylvio Létard (Dig). À noter que si le Front national n'a pas présenté de candidat, l'un de ses responsables, Jérôme Harbourg, est son suppléant.
Les candidats
1re circonscription
Michel Sabas (sans étiquette)
Claire Albanési (La France insoumise)
Julien Deroche (sans étiquette)
Gabriel Serville (PSG)
Arlette Feuillé (UPR)
Jemetree Guard (sans étiquette)
Line Létard (Walwari/NFG)
Sylvio Létard (Dig)
Armand Achille (MDES)
Joëlle Prévot-Madère (REM)
Michel Quammie (sans étiquette)
2nde circonscription
Chantal Berthelot (Ageg)
Richard Joigny (PPG)
Paul Persdam (La France insoumise)
Juliana Rimane (LR)
Bernard Taddéï (UPR)
Jean-Étienne Antoinette (Walwari)
Davy Rimane (sans étiquette)
Lénaïck Adam (REM)
Juliana Rimane repart en campagne
Après avoir occupé la fonction de suppléante de Léon Bertrand lorsque le maire de Saint-Laurent était député, Juliana Rimane a pris la décision de se lancer dans le grand bain. Investie par Les Républicains sur la deuxième circonscription, la Kouroucienne a pour suppléant Stéphane Augustin, 30 ans. À noter que Juliana Rimane n'a pas uniquement évolué dans l'ombre de Léon Bertrand. Quand celui-ci est nommé ministre délégué au Tourisme du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, en 2002, elle est propulsée sur le devant de la scène. Pendant cinq années, elle a donc endossé la tunique de députée. Jusqu'en 2007 où, à nouveau dans la course aux côtés du maire de Saint-Laurent, le duo de députés sortants est battu au second tour par Chantal Berthelot et David Riché.
LES ÉCHOS
Antoinette tient les sacs
Lors de la conférence de presse qui a marqué l'entrée en campagne de Line Létard (Walwari) et de sa suppléante Farah Khan (NFG), Jean-Étienne Antoinette était bien évidemment présent. Candidat Walwari sur la 2nde circonscription, il a assisté à la présentation du duo dans le fond de la salle. Comme le bon copain qui garde les sacs de ses copines pendant qu'elles dansent, en quelque sorte. Inquiet, un journaliste lui demande s'il ne se sent pas un peu seul quand il observe les soutiens dont bénéficie sa comparse kouroucienne Line Létard. « Non non, sourit-il. J'aurais aussi mes soutiens. » Nous n'en doutions pas...
Aubin en appui
Lorsque Joëlle Prévot-Madère, candidate investie par La République en marche sur la 1re circonscription, entre dans un petit restaurant de Balata, à Matoury, afin d'officialiser son alliance avec l'USD (Union des socio-démocrates), elle arrive accompagnée d'Adrien Aubin, ancien président du Medef Guyane. Son directeur de campagne, peut-être ? « Absolument pas » , affirme-t-il, amusé. Juste un appui amical, donc. Jamais inutile...
Le candidat le plus rapide de l'ouest
Alors que la composition du gouvernement vient d'être dévoilée, les observateurs remarquent immédiatement la présence de Jean-Michel Blanquer, ancien recteur de l'académie de Guyane entre 2004 et 2006. Avec la vivacité qui sied à sa jeunesse, le candidat de la République en marche sur la 2nde circonscription, Lénaïck Adam, a aussitôt réagi. Il diffuse une photo du nouveau ministre de l'Éducation nationale en sa compagnie. Un cliché pris à Paris en octobre 2016 lors de la présentation du livre de l'ancien recteur, L'école de demain. Album photo en main, le candidat dégaine plus vite que son ombre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
21 commentaires

Vos commentaires

xxl 23.05.2017
DAVY RIMANE

Je voterai DAVY RIMANE si il a doit aux gazage de lacrymogène il a doit a mon bulletin aussi.

Répondre Signaler au modérateur
DanaLize 22.05.2017
Tri sélectif

On doit s'inspirer du président Macron pour son gouvernement pour une plus grande transparence des candidats aux législatives. Cela permettrait de ne pas se tromper sur le choix de la personne qu'on élise. On a vu que plusieurs candidats sont "sans étiquette" alors qu'ils sont de "Guyane Audacieuse" ou autre.
Tout à fait d'accord René, il faut leur CV et leur situation fiscale et judiciaire.

Répondre Signaler au modérateur
René 22.05.2017
CV

Où peut-on avoir accès aux CV de tous ces candidat? Sur internet, il n'y a aucune trace de leur passé professionnel et de leurs compétences acquises.
Nous ne pouvons pas voter pour des candidats uniquement sur des on-dit.

Répondre Signaler au modérateur
DanaLize 21.05.2017
Perplexe

Les candidats aux législatives me laissent perplexe. En tous les cas quoiqu'il arrive, on doit élire une personne. Suite au mouvement social, renouveler la classe politique, oui, mais là....
On doit s'habituer au drapeau MDES à la CTG, des grèves à ne plus finir par ci, par là etc...
J'ai l'impression que je dois parler au passé la Guyane que j'ai connue. De l'état de droit à l'état de n'importe quoi.

Répondre Signaler au modérateur
Pôpa zo 20.05.2017
Enfin

voila une chose qu'elle est bonne ^^, par ses temps de disette, enfin un Homme qui représente toute la Guyane et tous les Guyanais (Don Quichotte, c'est pour toi celle-là). Mr Electron s'habille en sauveur du département français le plus grand de l'outre-mer, et se porte pour la députation. Voyons, si comme certain, l’écrivait il y a des années au sujet du "Oui/Non", les guyanais sont toujours des moutons, ou si au contraire l'ermite de la grotte a convaincu tout le peuple de Counani pour une émancipation libératrice.

Attendons le résultat des urnes .........

Au suivant .......

Répondre Signaler au modérateur
Melville 21.05.2017
Les persistantes insuffisances de Papa Zozo

Le "Guyanais", Papa Zozo, est un nom propre. Mettez-lui son "G" majuscule.

Répondre Signaler au modérateur
Melville 21.05.2017
Les persisantes insuffisances de Papa Zozo

Le"Guyanais", dans le sens où vous l'écrivez ici, est un nom propre, Papa Zozo. Vous lui devez donc un "G" majuscule.

Répondre Signaler au modérateur
Pôpa zo 22.05.2017
Parkinson

Et Parkinson, CA se soigne à l’hôpital .......

héhé

au suivant ......

Répondre Signaler au modérateur
Melville 23.05.2017
Papa Zozo bouge encore

Vous avez certainement de bonnes raisons de vous intéresser à la maladie de parkinson, Papa Zozo, et, le cas échéant, je compatirais presque. Il reste que je saisis mal le rapport avec le problème qui nous concerne, à savoir la raison qui vous autorise à penser que le Guyanais n’est pas capable de piloter, et à bon port, le développement de son pays. Vous finirez bien par y répondre. On reconnaît le Guyanais, Papa Zozo, à la froide constance de sa détermination.

Répondre Signaler au modérateur
Pôpa zo 24.05.2017
Au lit

Je cite " On reconnaît le Guyanais, Papa Zozo, à la froide constance de sa détermination."

Avec 30 ans de retard structurel, t'as foutu quoi Don Quichotte pendant tout ce temps, tu dormais ..........

Allez, Ouste, retourne au lit, la Guyane n'a pas besoin de toi petit homme ............

Hop, Hop au suivant .........

Répondre Signaler au modérateur
Melville 27.05.2017
Les contradictions de Papa Zozo

Vous ne pouvez pas me reprocher de n‘avoir rien fait pour la Guyane et en même temps m’inviter à « aller me rendormir », Papa Zozo. C’est bien parce que nous nous sommes mobilisés, en dépit de vos insultes, que les choses commencent à bouger. Une précision, enfin, Papa Zozo : le retard structurel de la Guyane par rapport à l’Hexagone est évalué non à 30 ans mais à 50 ans. Et depuis 7 ans, ce retard se creuse chaque année davantage. C’est dire !

Répondre Signaler au modérateur