En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Des villes coupées en deux

Pierre-Yves CARLIER Mardi 25 avril 2017
Des villes coupées en deux

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, arrivés en tête du premier tour de l'élection présidentielle en Guyane, sont séparés de 114 voix. Pourtant, 26 834 électeurs sont allés voter. L'analyse du vote en faveur de chacun d'eux révèle des lignes de fracture nettes dans la géographie de certaines villes. C'est le cas à Cayenne, Rémire-Montjoly, Kourou, Saint-Laurent et Macouria. Moins à Matoury.

L'écart est infime entre les deux candidats arrivés en tête, en Guyane, du dupremier tour de l'élection présidentielle. Seulement 114 voix séparent Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise, 24, 72% des voix) de Marine Le Pen (Front national, 24,29%), soit 0,42% des voix. Pourtant, rares sont les bureaux de vote où ils arrivent au coude-à-coude.
Les six communes ayant le plus voté (Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Kourou, Saint-Laurent du Maroni et Macouria) regroupent 83 bureaux de vote. Les deux candidats sont séparés de moins d'un point dans 15 de ces bureaux. Inversement, l'écart est supérieur à dix points dans dix-neuf bureaux. Dans les autres communes, les écarts sont encore plus importants, du fait du faible nombre d'électeurs. Il n'est quand même pas anodin de constater que Cayenne et Rémire-Montjoly regroupent, à elles deux, presque la moitié des électeurs qui sont allés voter, alors qu'elles concentrent moins du tiers de la population.
CAYENNE NORD CONTRE CAYENNE SUD
La géographie électorale cayennaise est très claire. Jean-Luc Mélenchon l'emporte dans les bureaux de vote situés au nord de la route de Baduel, du boulevard Mandela jusqu'à Zéphir et Suzini. Marine Le Pen l'emporte au sud. Si l'Insee ne fournit pas, en Guyane, de données statistiques à l'échelle des quartiers, il n'aura échappé à personne que les quartiers les plus riches ont voté pour le candidat de la France insoumise, tandis que les quartiers populaires ont choisi la présidente du Front national.
Un bureau de vote a placé Emmanuel Macron (En marche!) en tête : il s'agit du bureau du centre-ville, situé à la mairie. Aux dernières municipales, largement dominées par Marie-Laure Phinéra-Horth, Alex Weimert, soutenu par le président de la Collectivité territoriale Rodolphe Alexandre, y avait réalisé son meilleur score.
Second tour le 6 mai
Le second tour de l'élection présidentielle, qui oppose Emmanuel Macron à Marine Le Pen, se déroule le samedi 6 mai en Guyane. L'Hexagone votera le lendemain. Les bureaux de vote seront ouverts de 8 heures à 19 heures.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire