En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

300 personnes dans les rues de Cayenne ce matin

P.R./ photos : B.D. Vendredi 27 Octobre 2017 - 12h15

Afficher toutes les miniatures

Environ 300 personnes ont participé à la marche citoyenne des Grands frères ce matin dans les rues de Cayenne. Les manifestants ont clamé leur colère face à l'attitude du président de la République qui refuse de les recevoir. Ils demandent aux élus guyanais de prendre position. 

Environ 300 personnes ont marché ce matin dans les rues de Cayenne à l'appel des Grands frères, alors que le président de la République Emmanuel Macron donnait une conférence de presse à la caserne Loubère. Ce dernier a déclaré qu'il ne recevrait pas le collectif Pou Lagwiyann Dékolé. Il s'est ensuite rendu à la gendarmerie de la Madeleine pour embarquer à bord d'un hélicoptère pour prendre la direction de Kourou et du chantier Ariane-6. La maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth est venue à la rencontre des manifestants à la rue de Rémire, jouxtant l'hôtel de Ville. Les Grands frères demandent désormais aux élus de prendre position.

REVIVEZ LA MARCHE DE CE MATIN ET LES ÉCHAUFFOURÉES D'HIER SOIR À CAYENNE EN VIDÉO SUR NOTRE PAGE FACEBOOK

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

Paassy 28.10.2017
Yé pran bel kalot

Il a fallu que ce soit le Président qui recadre ces illuminés. Dommage, nos élus, terrorisés par eux, avaient de le choix de leur dire amen. Et pourtant, même en étant sourd et aveugle, il est impossible de ne pas voir que les frères et le KPLD ont un gros soucis avec la République, ses valeurs et plus largement, la démocratie.

Répondre Signaler au modérateur
jml973 28.10.2017
Bas les masques !

Le président de la République vient sur notre territoire, fait des annonces essentielles pour la sécurité et pour lutter contre l'immigration, pour soutenir l'offre de soins et pour l'éducation, des annonces que nous n'aurions même pas imaginer pour certaines (renvoi des délinquants et criminels chez eux, versement du RSA au bout de 15 ans de présence légale, limitation à deux mois de l'aide temporaire d'attente, ...) et pendant ce temps, les forcenés du kollectif n'entendent rien de tout ça, font un caprice comme des enfants et crient leur haine envers le président et notre pays parce qu'ils n'ont pas été reçus. Ah oui c'est vrai ! Leur véritable revendication étant la réforme du statut de la Guyane, poussés par les indépendantistes du Komité Apéro, de l'UTG et du MDES ! Donc la haine de notre pays ce n'est pas par rapport à la venue de notre président comme le soutien Gabriel Serville, lui même passé du côté obscur.

Répondre Signaler au modérateur
Mastarraide 28.10.2017
Calmé ?

C'est bon vous l'avez senti la Guyane décollée , bien profond ? Hilarant les paumés rimane et ses acolytes tous seul ds leurs délire devant le commissariat , ça mériterait presque de tomber le tee shirt...

Répondre Signaler au modérateur
den97300 27.10.2017
undefined

undefined

Répondre Signaler au modérateur
Sti973 27.10.2017
300 !

Ces totalitaristes ne représentent donc qu'eux même et certainement pas le peuple guyanais...

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 27.10.2017
Kasket

J'aime bien les casquettes estampillées Komité Drapo. Qui finance ça ? Depuis 2007, ils distribuent drapeaux et t-shirt, ça doit représenter une certaine somme.
Pour info, le Komité drapo a pour membres d'honneur Kémi Séba ("- les noirs qui fréquentent les blancs sont des macaques") et le "père vivant de la nation Guyanaise" alias Raymond Charlotte qui se plaint que Macron en personne ordonne la coupure régulière de son accès internet.
Rodolphe Alexandre s'est même vanté lors du congrès des élus d'en faire partie...

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 27.10.2017

Messieurs, vous ne pensez tout de même pas que Macron va vous recevoir quand bon vous semble ??? Vous n'avez aucune légitimité à part celle de vous vous octroyez en vous imposant par la force !
Vous devenez dangereux pour la société guyanaise et il serait tant que votre milice soit dissoute.
Vous n'avez pas le droit d'ordonner aux magasins de fermer.
Vous êtes anti-démocratique et vous représentez un danger et c'est le chaos que vous souhaitez.
J’espère que l’État vous fera comprendre.
Vous vous plaignez le ventre plein et sachez qu'un jour ou l'autre des gens s’opposeront a vos agissements, et la ....

Répondre Signaler au modérateur