France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

XV de France: Iturria et Penaud, les paris clermontois

Jeudi 08 novembre 2018
XV de France: Iturria et Penaud, les paris clermontois
Damien Penaud marque un essai pour le XV de France face à l'Afrique du Sud, le 17 juin 2017 à Durban - GIANLUIGI GUERCIA (AFP/Archives)

Dans le grand bain: reconvertis avec succès à Clermont depuis le début de saison, Arthur Iturria et Damian Penaud vont être testés pour la première fois en troisième ligne et à l'aile avec le XV de France, samedi face à l'Afrique du Sud.

Penaud (22 ans, 5 sél.), fracassant pour ses débuts en bleu au poste de deuxième centre en Afrique du Sud en juin 2017, a glissé sur une aile de l'ASM par obligation, en l'absence de plusieurs spécialistes, et choix.

"Franck (Azéma, directeur sportif de Clermont) a voulu m'essayer à l'aile, c'était quelque chose que j'avais envie d'essayer aussi" a-t-il commenté jeudi, après l'annonce de l'équipe par le sélectionneur Jacques Brunel.

Titularisé à cinq reprises en championnat (en 7 rencontres), Penaud "était un peu perdu au début". Mais "à force de communiquer, j'ai pris confiance et je me sens de mieux en mieux à ce poste".

S'il possède indéniablement la vitesse pour évoluer en bout de ligne, sa capacité à répondre présent sous les probables nombreuses chandelles sud-africaines constitue davantage une interrogation.

Pas pour Brunel qui, toujours à la recherche de son deuxième ailier (derrière Teddy Thomas), a en partie justifié sa titularisation, aux dépens de Gaël Fickou notamment, par sa qualité dans les airs: "On pense aussi qu'il est bon sur le jeu aérien, qui risque d'être une composante importante sur cette partie."

Grand (1,92 m pour 94 kg), le fils de l'ancien ouvreur international Alain Penaud apprécie en tout cas l'exercice: "J'aime bien aller batailler au ballon et essayer de gagner mes duels. Jeune, je travaillais beaucoup sur les ballons hauts, petit à petit j'ai commencé à apprécier ce domaine."

- Peu de doute pour Iturria -

Iturria (24 ans, 3 sél.) possède lui indéniablement des qualités aériennes, en touche, héritées de son poste de deuxième ligne.

Du passé ou presque, désormais: à quatre reprises, sur six, le Basque a joué depuis le début de saison en troisième ligne, où il a été formé (à Bayonne) avant d'y jouer chez les Espoirs de Clermont.

"Ce poste lui convient plus. Il nous apporte sa qualité dans le domaine aérien, a l'intelligence de jeu, la technique, et le déplacement. On va essayer de voir ce qu'il peut donner niveau au-dessus mais je ne doute pas trop de sa performance" a souligné Brunel.

Le sélectionneur lui offre sa première apparition sous le maillot tricolore depuis la fameuse virée nocturne d'Edimbourg en février, après laquelle il avait été évincé (comme d'autres, dont Louis Picamoles, également de retour samedi).

Surtout, Iturria (1,98 m pour 109 kg) apparaissait un peu léger pour le niveau international en deuxième ligne, où il perdait de l'influx dans les regroupements et surtout en mêlée.

"Je n'ai pas le profil de gros pousseur comme +Seb+ Vahaamahina (son coéquipier à Clermont et 2e ligne du XV de France). Je lâchais beaucoup d'énergie dans la mêlée. Ca fait quand même la différence. Je le vois maintenant" expliquait-il ainsi lundi.

Reste à progresser "sur le placement, la touche, la sortie en mêlée, où il faut que je sois plus explosif".

- Dupont en dynamiteur -

L'explosivité d'Antoine Dupont, Brunel compte dessus en cours de rencontre pour dynamiter la défense sud-africaine au relais de Baptiste Serin au poste de demi de mêlée, en l'absence de Morgan Parra, blessé.

Dupont, qui n'a joué que quatre rencontres (dont une comme titulaire) depuis son retour (début octobre) après huit mois d'absence (blessure au genou), prendra donc place sur le banc en compagnie de Gaël Fickou.

Etincelant au centre avec le Stade Français depuis le début de saison, Fickou fait les frais de la volonté de Brunel de tester Penaud, et au centre de celle de "garder de la stabilité" avec la paire Doumayrou-Bastareaud.

Dupont et Fickou ne seront en revanche pas assis à côté de Demba Bamba: la surprise de la liste, puisqu'il évolue en Pro D2, à Brive, et n'est âgé que de 20 ans, devra attendre éventuellement les rendez-vous face à l'Argentine (17 novembre) ou les Fidji (24) pour faire ses débuts internationaux.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3